Zones défavorisées La nouvelle carte toujours « inacceptable »

AFP

La Confédération paysanne a jugé mardi « inacceptable » la nouvelle carte des zones défavorisées donnant droit à des aides européennes, malgré les modifications apportées par le gouvernement.

Face aux protestations des agriculteurs ces derniers mois, le ministère de l'agriculture a proposé une carte qui prend en compte le principe de continuité territoriale permettant de réintégrer des communes qui, bien qu'étant situées dans une zone entièrement classée, perdraient leur éligibilité avec la nouvelle carte. Cette modification « ne règle rien » aux problèmes des agriculteurs situés dans des communes qui ne seront plus éligibles, a dénoncé la Confédération paysanne dans un communiqué.

Elle estime que la nouvelle carte va faire perdre cette aide (l'indemnité compensatoire de handicaps naturels, ICHN) à 4 700 éleveurs, pour lesquels les mesures financières d'accompagnement prévues sont insuffisantes. Selon le ministère de l'agriculture, la nouvelle carte va faire augmenter le nombre de bénéficiaires de 53 000 à 60 000. Cela va se faire « dans un cadre budgétaire totalement insuffisant », ce qui va entraîner une baisse du montant de l'aide, dénonce pour sa part le syndicat agricole.

La nouvelle carte est appelée à remplacer au 1er janvier 2019 la carte actuelle, qui date de 1976. Sa refonte a suscité de nombreuses actions de protestation au cours des derniers mois, la perte de cette aide représentant parfois un manque à gagner considérable pour les agriculteurs sortant du dispositif.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous