Copa-Cogeca « La Russie ne respecte pas les règles du commerce mondial »

Terre-net Média

Le Copa-Cogeca (représentation européenne des syndicats agricoles et des coopératives) a salué l'appel des ministres européens de l'Agriculture et de la Commission à rester unis face à la crise russe, soulignant que les actions prises à ce jour pour atténuer le grave impact de l'embargo s'orientent dans la bonne direction mais que les secteurs les plus durement touchés sont encore dans une situation critique.

« La Russie ne respecte pas les règles du commerce mondial (Omc). Cet appel a été lancé suite au débat mené par les ministres sur l'impact de la situation lors de leur réunion de ce jour à Bruxelles.

Christian Pèes, président de la Cogeca, s'est exprimé au nom du Copa-Cogeca lors d'une réunion avec la Présidence lettone : "Les prix ne sont pas encore repartis à la hausse depuis la décision de la Russie de fermer l'un de nos principaux marchés d'exportation au travers d'un embargo unilatéral imposé aux exportations agricoles de l'UE. Les prix payés aux producteurs pour la viande porcine, le lait, les fruits et légumes et la viande bovine ne couvrent même pas les coûts de production. Un soutien est également nécessaire dans tous les secteurs pour trouver de nouveaux débouchés pour nos produits et pour une promotion des exportations. Il est important de supprimer les barrières sanitaires et d'autres obstacles inutiles au commerce ».

Pekka Pesonen, secrétaire général du Copa-Cogeca, a pour sa part mis en garde : "Les producteurs européens de viande porcine et de lait souffrent grandement de cet état des choses. Nous nous réjouissons toutefois de l'annonce de la Commission selon laquelle le stockage privé restera ouvert pour le beurre et le lait écrémé en poudre au-delà du mois de février. Dans le secteur des fruits et légumes, le nouveau plan d'action doit être adapté à la réalité du marché dans les différents États membres".

Le Copa-Cogeca a adressé un courrier au directeur général Plewa afin de mettre en avant certaines mesures clés et d'inviter la Commission à introduire un quota de 5.000 tonnes par État membre, à utiliser en conséquence pour les fruits et légumes et pour transférer les quantités non encore utilisées vers le nouveau régime. Des volumes plus élevés pour les agrumes et les pommes sont encore nécessaires dans certains pays comme l'Espagne et l'Italie.

Le Copa-Cogeca a par ailleurs salué les priorités de la Présidence lettone, qui consistent à simplifier la nouvelle politique agricole commune pour les producteurs et les coopératives, en particulier les règles complexes du verdissement, et à progresser sur les dossiers relatifs à la production biologique et à l'étiquetage des produits biologiques. Le Commissaire Hogan a également rappelé que les travaux d'évaluation des régimes de distribution de fruits et légumes et de lait dans les écoles étaient en cours et qu'ils devraient être terminés dans les semaines à venir, ce dont nous nous réjouissons. Ces régimes sont essentiels pour donner aux enfants de bonnes habitudes alimentaires dès le plus jeune âge.»


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous