Suppression du contrôle des structures Laurent Wauquiez dément être prêt à expérimenter cette disposition

AFP

La région Auvergne-Rhône-Alpes a démenti mercredi être prête à expérimenter une disposition envisagée par le gouvernement qui suscite le mécontentement des agriculteurs.

La région « dément toute candidature à cette expérimentation. Cette question n'a d'ailleurs jamais été soulevée », a-t-on indiqué dans l'entourage du président du conseil régional Laurent Wauquiez (LR).

Selon le syndicat majoritaire de la profession, la FNSEA, le gouvernement envisage d'expérimenter la suppression des commissions chargées d'examiner les demandes d'agriculteurs souhaitant exploiter de nouvelles surfaces alors que leur exploitation dépasse déjà la taille moyenne de celles de son département.

La FNSEA s'est déclarée mardi totalement hostile à cette disposition qui doit figurer dans la prochaine loi sur le « droit à l'erreur ». « Ce serait catastrophique pour l'installation des jeunes agriculteurs » et déclencherait une « flambée » des prix du foncier, avait indiqué sa présidente Christiane Lambert.

Le syndicat avait alors affirmé que le président de la région Rhône-Alpes-Auvergne Laurent Wauquiez s'était « porté candidat » pour expérimenter cette suppression. Le projet de loi « pour un Etat au service d'une société de confiance », surnommé loi sur « le droit à l'erreur », sera débattu à l'Assemblée du 23 au 26 janvier. Il prévoit trois dispositions concernant l'agriculture. C'est celle portant sur la suppression à titre expérimental dans certains départements des commissions contrôlant l'accès aux terres agricoles qui fait débat.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous