Pacte de responsabilité Les quatre chantiers de Jean-Marc Ayrault

Terre-net Média

Le premier Ministre a reçu l’ensemble des organisations syndicales et patronales représentatives pour s’entretenir avec elles du contenu du pacte de responsabilité proposé par le président de la République, François Hollande.

Jeudi 30 janvier 2014, le pacte de responsabilité présenté par François Hollande a conduit le premier ministre, Jean-Marc Ayrault à lancer « quatre grands chantiers, et pour chacun d’eux, les travaux sont désormais engagés. La baisse des charges qui pèsent sur le travail, premier chantier. La réforme de la fiscalité des entreprises, second chantier. Et troisième chantier, la simplification qui concerne la vie des entreprises depuis la création jusqu’à la transmission, mission confiée à Thierry Mandon, député, et à un chef d’entreprise, Guillaume Poitrinal. Sur ces trois chantiers, des propositions précises seront présentées en mars.

Nous avons évidemment abordé avec les partenaires sociaux le quatrième chantier, qui est celui des contreparties. Le gouvernement a présenté sa position : nous considérons que des engagements concrets doivent être pris au nom des entreprises, en contrepartie des efforts que va consentir la collectivité nationale pour favoriser leur compétitivité et financer les allègements par des réductions de la dépense publique. Sur ce point, concernant les contreparties, le dialogue social doit être au cœur de la démarche ».

Le premier ministre « va donc adresser dans les tous prochains jours, aux partenaires sociaux, une lettre en leur demandant de se concerter et de me faire part de leurs propositions de méthodes et d’objectifs sur les contreparties au plus tard dans un délai d’un mois. L’enjeu, c’est la mobilisation de toutes les forces économiques et sociales, de toutes les forces vives du pays. Et pour cela, le dialogue social est la clef du succès. Le renforcement du dialogue social, et en premier lieu, dans chaque entreprise, c’est la première des contreparties. Il faut absolument le renforcer.

Parmi ces contreparties, trois objectifs ont été présentés par le président de la République : les créations d’emplois, la qualité des emplois et l’investissement en France ».

D'après communiqué.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous