Accord de libre échange UE-Etats-Unis Les Européens défendent la sécurité alimentaire

Afp

Athènes, 6 mai 2014 (AFP) - L'Union européenne doit se montrer ferme au sujet de la sécurité alimentaire dans le cadre des discussions en cours avec les Etats-Unis sur l'accord de libre-échange transatlantique (Ttip), a indiqué mardi à Athènes le commissaire européen Dacian Ciolos.

« L'Europe ne doit pas avoir une position défensive lors de ces négociations », a souligné le commissaire chargé de l'Agriculture à l'issue d'une réunion informelle des ministres européens de l'Agriculture tenue dans le cadre de la présidence semestrielle de la Grèce. « De nombreux ministres ont souligné la nécessité de préserver nos valeurs et notre modèle agro-nutritionnel, qui doivent servir de base pour ces négociations », a-t-il ajouté.

Les discussions sur le Ttip, qui serait le plus grand accord de libre échange dans le monde, comprend de nombreuses questions compliquées sur l'accès au marché ou sa régulation dont la dispute sur la culture d'Ogm aux Etats-Unis, comprenant le soja et le maïs ou la volaille et la viande américaines.

Selon le commissaire européen, « les questions sur le Ttip ont été abordées à Athènes d'une manière générale et le sujet principal était la diversité des cultures ». Selon les ministres européens, les systèmes d'agriculture qui sont adaptés localement sont moins vulnérables à des maladies ou à des incidents climatiques et c'est pourquoi les cultures locales doivent être conservées pour profiter de ces avantages. « La diversité augmente l'adaptabilité, c'est une exigence pour la viabilité de l'agriculture face au changement climatique », a dit le ministre grec de l'Agriculture, Athanassios Tsaftaris.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous