Agro-écologie Les organisateurs du festival du non-labour déçus par l’absence de S. Le Foll

Terre-net Média

La Coordination rurale organisait mercredi 24 septembre 2014, la 16e édition de son festival du non-labour et du semis direct. Un événement dans la droite ligne du projet écologique développé par le ministre de l’Agriculture. Mais son absence irrite les organisateurs.

Semoir en technique culturale simplifiéeAu programme du festival de non-labour et semis direct, des démonstrations de matériels. (©@krisskross_jump)

Lors des Terres de Jim organisées par Jeunes agriculteurs du 4 au 7 septembre autour de la traditionnelle finale de labour, quelques jeunes avaient critiqué le « peu d’intérêt » accordé par le ministre de l’Agriculture au championnat de labour. Qu’ils se rassurent, la déception est encore plus grande chez les organisateurs du festival de non-labour et du semis direct.

Pour la 16e fois, la Coordination rurale organisait mercredi 24 septembre 2014 son festival du non-labour et du semis direct. Cette édition se déroulait au lycée agricole Naturopolis de Chateauroux, dans l’Indre. Ce festival « technique et non politique », comme le rappelle Jacques Commère, directeur de l’Opg et animateur de l’événement, semble dans la droite ligne du projet agro-écologique défendu par Stéphane Le Foll. Et pourtant, « malgré son discours sur le nécessaire développement des techniques plus vertueuses, le ministre n'a pas daigné venir assister à cet événement, sous prétexte d’un agenda chargé ».

En décembre dernier, lors du congrès du deuxième syndicat agricole à Saint-Malo, Stéphane Le Foll avait « branché » les adhérents de la Coordination en vantant leur festival du non-labour et du semis direct, initiative annuelle du syndicat qui séduit le ministre car conforme à son idée que « les agriculteurs doivent s’approprier eux-mêmes l’agro-écologie ». Toutefois, il avait déjà raté l’occasion d’y participer en septembre 2013.

Les organisateurs regrettent d’autant plus la seconde absence du ministre de l’Agriculture que l’événement se tenait au sein même d’un lycée agricole. « Nous mettons un accent sur le partage des expériences avec les jeunes qui prendront le relais sur nos exploitations. »

Au lycée agricole Naturopolis de Chatauroux, la Coordination rurale estime à 1.500 le nombre d’agriculteurs venus au festival. « Cette manifestation n’a pas l’aura qu’elle mérite ! Nous devrions accueillir au moins 10.000 personnes sur ce type d’événement. Les visiteurs peuvent y voir du matériel spécifique aux techniques culturales simplifiées, des démonstrations, et assister à des conférences sur les résultats de ces techniques ».

Mais Jacques Commère ne désespère pas. « Le ministre est d’ores et déjà invité l’année prochaine ! » L’événement aura lieu en région Rhône-Alpes.

Festival du non-labour et du semis direct à ChataurouxFestival du non-labour et du semis direct à Chateauroux. (©Coordination rurale) 

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous