Pac 2018 Les organisations agricoles en désaccord avec les décisions du ministère

Terre-net Média

Suite aux récentes annonces du ministère de l'agriculture concernant la répartition des aides agricoles de la Pac, les différentes organisations agricoles expriment leur mécontentement.

Les syndicats agricoles sont en désaccord avec les décisions du ministère pour la Pac 2018 Tous les syndicats craignent que les décisions du ministère pour la Pac 2018 fragilisent la situation des agriculteurs. (©Terre-net Média) L a semaine dernière, Stéphane Travert , ministre de l’agriculture et de l'alimentation, a annoncé ses décisions pour la Pac 2018 . Les syndicats et organisations sont nombreux à critiquer les changements mais pas tous pour les mêmes raisons. Certains s’indignent du changement de répartition des aides pour le tort qu’il fera aux producteurs et d’autres réclament un transfert encore plus important.

La FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles), accusée par certains d’avoir orienté les décisions de l’État, dénonce le prélèvement de 4,2 % des crédits du 1er vers le 2nd pilier  : « Ce prélèvement est inacceptable quand de nombreux secteurs traversent une crise grave avec des prix de marché qui ne couvrent plus les coûts de production ». La FNB (Fédération nationale bovine) n’accepte pas non plus cette décision et exige une « plus grande transparence sur la gestion du second pilier et sur l’utilisation de ce transfert de 4,2 % ». La FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) s’indigne : « Les éleveurs laitiers ne sont pas et ne seront pas les banquiers de ce gouvernement ! » Selon elle, le prélèvement de 4,2 % impactera les éleveurs laitiers à hauteur de 130 millions d’euros.

Jérémy Decerle, président des JA , plus modéré, explique : « Il est normal de vouloir honorer les engagements de paiement pour le deuxième pilier, mais on ne peut pas le faire en diminuant les versements du 1er pilier de la Pac. » La Coordination rurale s’oppose également au prélèvement sur le premier pilier de la Pac car selon elle : « Les agriculteurs ne peuvent plus payer ». L’ APCA (Assemblée permanente des chambres d’agriculture) avait demandé au ministre de ne pas opérer ce transfert d’aides. La décision est pour elle « ni compréhensible, ni acceptable ». De son côté, la Fop (Fédération française des producteurs d’oléagineux et protéagineux) « regrette amèrement ce choix », « exige une transparence budgétaire et un soutien fort de l’État notamment au travers de la réforme de la directive énergie renouvelable (RED 2) et d’un plan protéines à même de conforter la complémentarité entre grandes cultures et élevage en France ».

Ceux qui voudraient aller plus loin

À l’inverse, la Confédération paysanne annonce une « trahison gouvernementale » pour la non augmentation des aides pour les 52 premiers hectares, le refus d'anticipation pour les besoins de l' ICHN (indemnités compensatoires des handicaps naturels) et le retrait du financement pour l'aide au maintien de l' agriculture biologique . Ses propos sont rejoints par le Modef (Mouvement de défense des exploitants familiaux) qui craint « de voir les exploitations agricoles entrer dans des procédures collectives de redressement, liquidation judiciaire ou arrêter leurs activités ». Il souligne également la difficulté des exploitations biologiques face au retard de paiement des aides. La Fnab (Fédération nationale d'agriculture biologique), quant à elle, estime que le transfert de 4,2 % est insuffisant pour financer à la fois les MAEC (mesures agro-environnementales et climatiques), les ICHN et les aides à l’agriculture bio alors qu’elle réclamait au minimum 3 % uniquement pour les aides au maintien du bio. Enfin, selon, l’Agence bio, « un arrêt de toute reconnaissance budgétaire conduirait immanquablement à une fragilisation de ce secteur en pleine croissance ».

Les récentes décisions prises par le ministère sont à retrouver ICI .


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous