Excès de normes Opération escargot d'agriculteurs en direction de Grenoble

Afp

Lyon, 5 août 2015 (AFP) - Une quarantaine de tracteurs ont entamé mercredi matin à Voreppe (Isère), en présence du président de la Fnsea Xavier Beulin, une opération escargot jusqu'à Grenoble pour dénoncer un « empilement des normes » et des charges excessives pesant sur leurs exploitations.

Selon les gendarmes et une responsable des jeunes agriculteurs (JA) de l'Isère, 40 tracteurs et autant d'agriculteurs, ainsi qu'une vingtaine de voitures, sont partis de Voreppe pour rejoindre la Direction départementale des territoires (Ddt) à Grenoble, en empruntant la RD3 puis l'A48, ce qui devrait entraîner des bouchons dans le centre-ville.

Le président de la Fnsea Xavier Beulin, en déplacement dans la région, en a profité pour venir prendre la parole en début de manifestation, avant d'aller visiter une exploitation fruitière dans le nord du département. Les manifestants devraient être reçus dans la journée par la directrice de la Ddt et le mouvement devait se poursuivre jusqu'à 17h, selon la responsable des JA.

Contrairement aux importantes mobilisations du mois de juillet durant lesquelles les agriculteurs accusaient la grande distribution et les industriels de l'agroalimentaire de casser les prix, les revendications portaient mercredi sur « l'aspect normatif » entraînant, selon eux, de lourdes charges sur les exploitations. « La France est un pays plus que normé qui rajoute sans cesse des couches. Du coup, par rapport aux autres pays européens, on n'est pas compétitifs », a estimé Françoise Soullier.

Les agriculteurs demandent notamment un assouplissement de la « directive nitrates » imposant aux exploitants des investissements parfois coûteux pour limiter la pollution des eaux, pour leur laisser le temps de se mettre aux normes.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous