Paroles de lecteurs Les propositions du think tank agroalimentaire ne sauveront pas l'agriculture !

Terre-net Média

Sur les 18 recommandations du think tank agroalimentaire pour résoudre la crise agricole, pas une ne semble avoir trouvé grâce aux yeux des lecteurs de Terre-net. Certains estiment même qu'au lieu de sauver l'agriculture française, elles pourraient favoriser son déclin. Pas étonnant puisqu'il ne s'agit que de « belles paroles » auxquelles « on ne comprend rien », prononcées par les représentants des structures qui « se goinfrent sur le dos des producteurs ». Selon vous, une seule proposition suffit : augmenter les prix agricoles à la production pour vivre du métier d'agriculteur ! En conclusion, « le meilleur think tank, ce sont les commentaires sur Terre-net » !!

paroles de lecteurs propositions du think tank agroalimentaire les echos pour sauver l agricultureSelon les lecteurs, puisque les membres du think tank agroalimentaire sont quasiment les mêmes que ceux des États généraux de l'alimentation, ses propositions risquent de déboucher sur... rien ! (©LesEchosEvents // Création Terre-net Média)

Einstein : « C'est normal que je ne comprenne pas le sens de la moitié des 20 idées énoncées ? »

« On n'y comprend rien » à ce « blabla » !

Bouillon : « (...) Je n'y comprends rien moi non plus ! Les propositions de ce think tank agroalimentaire ne me parlent pas. Moi, je n'en ai que deux : des prix pour vivre du métier d'agriculteur et surtout qu'on nous foute la paix !! C'est pas compliqué, non ?! »

Agri décideur : « La seule solution valable en effet serait de faire en sorte que les prix agricoles à la production soient corrects et de ne pas laisser les intermédiaires se goinfrer sur le dos des producteurs. Assez de paroles, des actes grand dieu !! »

« Des prix plutôt et qu'on nous foute la paix !! »

steph72 : « Que du blabla !! Depuis 30 ans, les gains de productivité sont captés par l'aval, d'où le déclin des filières animales notamment. Les prix agricoles sont trop faibles pour pouvoir investir et faire face aux lourdes charges imposées en France. Souciez-vous également du renouvellement des générations en agriculture, insuffisant, qui va poser un véritable problème dans différentes productions et ce n'est pas avec le modèle agricole que vous proposez que vous allez inverser la tendance ! »

Moty : « Je trouve cet exposé vraiment très théorique : ça parle d'exportation et d'agriculture mais pas du bien-être ni de la qualité de vie des producteurs, pas plus que du nombre d'agriculteurs qu'il restera demain. En plus du verdissement, la Pac après 2020 devrait intégrer des aides au maintien de la main-d'oeuvre agricole. »

La solution : sortir de l'UE ?

Pascale Henry : « Pour résoudre les problèmes des agriculteurs français, il ne faut plus qu'ils soient en concurrence déloyale avec le monde entier. Pour ça, il faut sortir de l'Union européenne et de l'euro. Tous les économistes sérieux le disent. »

Patrick Delattre : « Exactement, une seule proposition suffit : décider de changer de politique agricole donc sortir de l'UE. Les "20 propositions" ne sont que de la poudre aux yeux macroniste. »

diabolo61 : « Je pense que c'est beaucoup plus compliqué que ça. On verra avec les Anglais. Pour que l'agriculture aille mieux, il faudrait juste que tout le monde tire dans le même sens mais ça, ce n'est pas pour demain malheureusement... »

Que « des représentants des structures
qui flouent les agriculteurs » !

Bouillon : « On n'en à rien à faire de ces gens-là : ce sont des prêcheurs qui collaborent avec le grand capital. M. Séronie soutient LREM, Les Échos est un journal appartenant au groupe LVMH de M. Arnaud le multimilliardaire, un des sponsors de M. Macron qui fait des cadeaux fiscaux en retour tout en nous dévalisant pour rembourser la dette, en prétextant l'urgence climatique, la transition écologique, le bio, etc. » 

Voir la tribune d'Éric Lenoir sur la transition écologique :
« Une évolution trop brutale, imposée, s'appelle une catastrophe »

PàgraT : « Cliquez sur les 18 recommandations et vous verrez effectivement que la quasi-totalité des personnes qui composent ce think tank sont les représentants des structures qui flouent les agriculteurs depuis des décennies. Ce sont à peu près les mêmes qu'aux États généraux de l'alimentation. En fait, ils sont tous là, chacun à leur manière, pour vivre sur notre dos et ils se rendent compte qu'ils vont finir par tuer la poule aux œufs d'or. La production de viande bovine est la plus critiquée par cette caste. Pourtant, ce sont ceux-là mêmes qui pratiquent des prix abusivement bas sur le steak haché au détriment des morceaux les plus nobles. (...) Ce sont les mêmes encore qui se servent de la belle image de nos produits pour "fourguer " les leurs au bas prix. (...) En conclusion, nous avons ici une belle brochette d'hypocrites dont nous n'avons absolument rien à attendre !! »

Rino : « Tout est dit et moi, comme d'autres paysans, on est d'accord avec les déclarations du think tank agroalimentaire qui correspondent à ce à quoi devaient mener les fameux Égalim. Donc, elles ne déboucheront sur rien ! » 

steph72 : « Ils sont dans une petite caste, entre eux, mais qu'ils viennent exposer leurs propositions devant des agriculteurs, ces cravatés, ils vont être bien reçus ! Aujourd'hui, il faut mieux être conseillers, ça ne coûte rien et ça rapporte. (...). Le modèle préconisé par ce think tank est complètement dépassé pour les citoyens comme les jeunes attirés par l'agriculture. »

Une petite note d'humour pour finir

BG : « Une vraie chanson de Charles Aznavour tout ça : "Ils sont venus, ils sont tous là, dès qu'ils ont entendu ce cri. Elle va mourir la Mamma" » 

The germs : « Le meilleur des think tanks, ce sont les commentaires sur Terre-net.fr. En plus, nos propositions sont gratuites et compréhensibles par tout le monde ! »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous