Hausse des taxes sur le vin "Politiquement difficile" selon Yves Bur (UMP)

AFP

PARIS, 8 sept (AFP) - Le député du Bas-Rhin Yves Bur (UMP) a estimé lundi soir qu'une taxe supplémentaire sur le vin, dont la rumeur court depuis vendredi, "pourrait se concevoir en termes de santé publique, mais serait politiquement très difficile à faire passer".

M. Bur a été le rapporteur du budget de la Sécurité sociale de cette année.

Interrogé par l'AFP sur la rumeur de surtaxe sur le vin et les spiritueux, à laquelle l'UMP dans son ensemble a publiquement indiqué lundi n'être pas favorable, M. Bur a remarqué que si "le lobbying est déjà très fort" lorsqu'une hausse du tabac est envisagée, "c'est sans commune mesure lorsqu'il s'agit du lobby de la viticulture".

Le député a pourtant rappelé "qu'il y a dans la loi de santé publique des objectifs de lutte contre l'alcoolisme" et que "l'alcool a aussi sa part de responsabilité" dans les problèmes de santé.

Pour M. Bur, "en ce qui concerne les comptes de la sécurité sociale, de l'assurance-maladie, on ne peut rester une année de plus l'arme au pied, il faudra bien des recettes supplémentaires et des économies de dépenses".

Selon lui, même une stabilisation du déficit de la sécurité sociale autour de 10 mds EUR l'an prochain "reste une gageure", d'autant que "le temps qui nous reste jusqu'à la mise en oeuvre du projet de loi de finances sur la sécurité sociale ne laisse pas beaucoup de place à l'innovation structurelle".

"J'en appelle à l'effort et à la volonté, je souhaite qu'on ne laisse pas filer le déficit" a conclu M. Bur.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous