Sécheresse Pour la CR, « il faut aller plus loin dans les mesures d'urgence »

Terre-net Média

Cela fait déjà deux mois que la sécheresse s'est installée en France. Face aux difficultés financières et météorologiques que subissent les agriculteurs, la Coordination Rurale demande l'extension des mesures déjà activées pour les prix avec notamment le report des annuités d'emprunts ou la prise en charge des cotisations dues à la Msa.

Dans toute la France, l’agriculture souffre de la sécheresse, les départs de feu se multiplient, et dans certaines régions, il n’a pas plu depuis deux mois. « La Coordination Rurale a demandé au ministre de prendre des mesures pour aider les agriculteurs à y faire face. Il faut sortir des raisonnements simplistes et lancer un plan irrigation ambitieux dans notre pays, plutôt que de semer toujours plus d'embûches sur le chemin des agriculteurs. L'irrigation est une stratégie efficace à mettre en place face à la sécheresse pour préserver la productivité des cultures (fourragères et de vente) ».

Mais la sécheresse n’est pas la seule préoccupation des éleveurs cet été. Selon la CR, le gouvernement doit « aller plus loin sur les mesures d'urgence. Elles ont déjà été activées face à la crise des prix, mais le ministère doit aller plus loin ». Le syndicat demande une « extension des mesures déjà activées à toutes les productions animales et pour les agriculteurs les plus en difficulté. Avec par exemple, le report des annuités d'emprunts en fin de tableau de remboursement, une transformation sans frais des prêts courts-termes en moyens-termes, ainsi qu'une prise en charge des cotisations Msa ».

Des contrôles Pac pédagogiques

« Pour atténuer les surcoûts d'alimentation du troupeau, il convient d'apporter une aide aux frais de transport de fourrage et autoriser enfin les éleveurs à acheter directement leurs céréales aux producteurs », suggère la CR. « Le stock d'herbe suite à la coupe de foin est très limité. Utiliser les jachères comme promu par le ministre impliquera de les requalifier en prairies et de réduire le taux de Sie d'autant. Pour ce qui est des couverts végétaux, doivent-ils être semés (avec de l'énergie et de l'argent dépensés) alors qu'ils ne lèveront sans doute pas ? », s’interroge le syndicat.

Quant aux contrôles de la Pac, « les demandes de la CR de s'en tenir cette année à des contrôles pédagogiques prennent encore plus de sens avec les conditions météorologiques actuelles. En effet, une lecture au pied de la lettre réglementaire risque d'enfoncer encore plus les agriculteurs dans une crise dont la Pac actuelle ne leur permettra pas de sortir. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous