Transition écologique de l’agriculture « Prendre en permanence sur le budget de la Pac, est-ce normal ? Non ! »

Terre-net Média

Si la société et les pouvoirs publics demandent au secteur agricole de faire sa « transition écologique », pourquoi ne pas faire financer, au moins partiellement, cette transition sur le budget du ministère piloté par Nicolas Hulot ? Alors que les aides directes de la Pac seront amputées de 4,2 % pour financer les mesures du développement durable insuffisamment budgétisées, les leaders de la FNSEA et de la Coordination rurale en formulent le souhait.

[Vidéo] Christiane Lambert et Bernard Lannes sur la même longueur d’onde sur le financement de la transition écologique de l’agriculture

L

eurs divergences sont nombreuses. Mais sur la question du financement de la transition écologique du secteur agricole, ils sont d’accord : Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, et Bernard Lannes, président de la Coordination rurale, soumettent chacun de leur côté l’idée de faire financer les efforts environnementaux demandés aux agriculteurs par des crédits du ministère de la transition écologique et solidaire.

L’idée émerge alors que le ministère de l’agriculture a décidé cet été de ponctionner 4,2 % des aides découplées de la Pac pour financer certaines mesures du second pilier, notamment les aides à la production biologique, insuffisamment budgétisées par l’ancien Gouvernement.

« Prendre en permanence sur le budget de la Pac, est-ce normal ? Non ! », clame la présidente de la FNSEA. « Quand les agriculteurs font évoluer leurs pratiques, ils prennent des risques. »

Bernard Lannes, pour sa part, demande à ce que soient rémunérées, sur des budgets autres que ceux du ministère de l’agriculture ou de la Pac, les externalités positives induites par les changements de pratiques des agriculteurs.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous