La Réunion Prison ferme et mandat d'arrêt pour le président de la FDSEA

AFP

Poursuivi pour violences aggravées lors d'un conflit sur le prix de la canne à sucre en décembre 2017, Dominique Gigan, président de la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA) de la Réunion a été condamné vendredi à un an de prison ferme avec mandat d'arrêt.

Poursuivis pour les mêmes faits, quatre autres agriculteurs dont Bruno Robert, président des Jeunes Agriculteurs (JA) ont été condamnés à des peines allant de six à dix mois de prison avec sursis. Les condamnations ont été prononcées par le tribunal correctionnel de Saint-Denis à l'issue d'une audience à laquelle n'assistait pas Dominique Gigan.

Les faits remontent à décembre 2017, à la fin d'une campagne sucrière (saison de récolte de la canne à sucre) marquée par un long conflit entre les producteurs et les usiniers concernant le prix de la tonne de canne à sucre.

Lors d'un contrôle des chargements de cannes sur la plateforme de pesage de Saint-Benoît (est de La Réunion), une bousculade avait opposé des agriculteurs à des agents du groupe sucrier Tereos. Un agent de sécurité avait été blessé au cours de cette bousculade.

Dans un communiqué publié en fin d'après-midi, la FDSEA note que « ce verdict tombe suite à la défense des intérêts de l'ensemble des planteurs de canne de l'île pour les bonnes causes » et assure que « l'ensemble du Conseil d'Administration et du bureau de la FDSEA soutient et soutiendra notre président dans sa situation ainsi que l'ensemble des agriculteurs concernés ». « L'action syndicale se poursuivra sous d'autres formes pour faire remonter les inquiétudes du monde agricole », termine le syndicat.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous