Glyphosate « Protéger les Français » tout en permettant à l'agriculture de « muter »

AFP

Le gouvernement entend « protéger les Français » tout en « donnant les moyens à l'agriculture de muter », a déclaré mardi le ministre de l'agriculture Didier Guillaume, à propos de la récente interdiction d'un produit contenant du glyphosate.

Le tribunal administratif de Lyon a annulé le 15 janvier l'autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360, un produit désherbant contenant du glyphosate de Monsanto/Bayer, estimant qu'il devait « être considéré comme une substance dont le potentiel cancérogène pour l'être humain est supposé ».

« La décision du tribunal administratif de Lyon du 8 janvier n'a pas à être commentée », a dit le ministre, interrogé par Pierre Médevielle, sénateur centriste de Haute-Garonne. « Il ne faut pas opposer décision de justice et décisions scientifiques, principe de précaution et rationalité », a-t-il ajouté. « Les scientifiques doivent faire leur travail ».

« Mon rôle et celui du gouvernement, c'est de protéger les Français et donner les moyens à l'agriculture de muter certes, mais de se développer, de continuer à être compétitif, à gagner des parts de marché à l'extérieur », a-t-il poursuivi. « Comme le président de la République l'a très bien dit, aucune filière, aucun paysan ne sera laissé sans solution», ajoute t-il.

La décision du tribunal administratif de Lyon est intervenue alors que le débat fait rage en France et en Europe sur la potentielle dangerosité du glyphosate, principe actif du Roundup.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous