Budget 2004 Réactions d'organisations professionnelles

AFP

PARIS, 26 sept (AFP) - Voici les réactions vendredi du syndicat agricole Coordination Rurale, de la Fédération nationale bovine et de la Fédération française du bâtiment, au projet de budget 2004 présenté jeudi en Conseil des ministres :

- La Coordination Agricole plaide pour une "réforme en profondeur de la PAC"

"Les agriculteurs français n'attendent pas leur revenu du budget de l'Etat ni des aides mais d'une réforme en profondeur de la politique agricole commune. A cet égard, leur inquiétude est beaucoup plus liée à la future mise en oeuvre du découplage prévu par le désastreux accord de Luxembourg, accord vain qui n'a pas même servi à obtenir un consensus à Cancun".

- La Fédération nationale bovine (FNB) ne veut pas que les éleveurs payent l'équarissage.

"Les pouvoirs publics s'apprêtent à modifier le financement du service public d'équarissage, concernant la collecte et destruction des animaux trouvés morts en ferme et déchets d'abattoir. La FNB veillera à ce que le dispositif n'organise pas la prise en charge, directe ou indirecte par l'éleveur, des coûts de l'équarrissage".

- La Fédération française du bâtiment apprécie un "budget de résistance"

"Le budget logement s'inscrit dans un contexte difficile que nul ne peut ignorer. Les sommes inscrites en loi de finances initiale affichent néanmoins des niveaux proches de ceux de 2003, à l'exception notable de la ligne relative au prêt à taux zéro. A cet égard, la FFB se félicite à la fois de l'absence de mesure de réduction des plafonds de ressources pour l'accès au prêt à taux zéro et de l'amélioration du prêt pour les tranches de revenu les plus basses".



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous