Budget 2004 Réactions d'organisations professionnelles et d'associations

AFP

PARIS, 25 sept (AFP) - Voici les réactions du syndicat agricole FNSEA, de l'organisation des artisans du bâtiment CAPEB et de l'association Contribuables associés au projet de budget 2004 présenté jeudi en conseil des ministres.

- La FNSEA dénonce un "abandon de l'agriculture" "Le gouvernement ne fait plus de l'agriculture une priorité, loin s'en faut. La baisse des crédits qui figure au projet de budget pour 2004 est le signe d'un abandon", a réagi le premier syndicat agricole dans un communiqué.

"Ce projet n'anticipe pas les évolutions de la Politique Agricole Commune ainsi que les efforts d'adaptation des exploitations et des filières. Or, il devrait fournir les moyens de maintenir en France une agriculture dynamique et de qualité, qui réponde aux attentes de la société", a-t-il ajouté.

- Les Jeunes Agriculteurs estiment "que les paysans font les frais"

"Force est de constater que les paysans font les frais d'une coupe budgétaire sans précédent", estiment les Jeunes Agriculteurs dans un communiqué.

"Alors que c'est d'une véritable solidarité nationale dont les paysans français ont besoin pour surmonter les conséquences de la sécheresse, l'Etat ne trouve rien de mieux à faire que de réduire drastiquement le budget de l'agriculture: c'est inadmissible", affirme le président des JA Jérôme Despey dans ce communiqué.

- La CAPEB veut une pérennisation de la TVA à 5,5% dans le logement

La Confédération "note avec satisfaction que le budget pour 2004 a été bâti sur la base d'une TVA à taux minoré dans la réhabilitation des logements", mais elle craint que les négociations européennes en cours à ce sujet ne menace la pérennisation de cette mesure. Elle demande donc "une confirmation de la part du gouvernement de continuer à appliquer le taux réduit de TVA dans le logement, quelle que soit la décision de Bruxelles".

Par ailleurs, "la CAPEB note avec satisfaction que le gouvernement a décidé de créer une incitation fiscale en faveur du maintien dans leur logement des personnes âgées ou handicapées".

- Les Contribuables associés rejettent le projet de budget 2004

L'association, qui revendique 132.000 membres actifs, "rejette" le projet de budget en "regrettant le manque d'ambition du gouvernement pour engager notre pays dans une nouvelle ère de gestion des deniers publics: plus économe, plus responsable et, au final, plus efficace".

"Il n'est pas acceptable que l'Etat finance 20% de son train de vie, via le déficit et le recours à l'emprunt. Les déficits d'aujourd'hui sont nos impôts de demain (...) Le gouvernement doit revoir sa copie, redéfinir ses missions essentielles et couper dans ses effectifs", selon l'association.



© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous