Dispositif d'installation CP : « Rénové et effectif, mais toujours pas pluraliste et efficace »

Terre-net Média

La Confédération paysanne déplore que le syndicat Jeunes agriculteurs, « imposé par la Fnsea, refuse la discussion avec les autres structures qui agissent sur le terrain, accompagnent les futurs paysannes et paysans dans toute la diversité de leurs projets, faisant des Points accueil installation transmission (Pait) leur pré carré ».

« Suite au Comité National Installation et Transmission (Cnit) du 26 novembre, la Confédération paysanne salue l’engagement financier du gouvernement en faveur de l’installation/transmission en agriculture. Cependant, on est encore très loin d’une gouvernance efficace. Dans les régions, les engagements pris lors des Assises de l’installation sont rarement respectés, notamment sur la pluralité des acteurs et la neutralité des points accueil installation et des centres d’élaboration des plans de professionnalisation personnalisés.

Le représentant du ministre de l’Agriculture n’envisage pas « que les bonnes volontés soient écartées ». Pourtant, nous constatons, dans une grande majorité des départements, que le syndicat Jeunes agriculteurs, imposé par la Fnsea, refuse la discussion avec les autres structures qui agissent sur le terrain, accompagnent les futurs paysannes et paysans dans toute la diversité de leurs projets, faisant des Points accueil installation transmission (Pait) leur pré carré. 

Face à cette dérive récurrente, le ministère se contente de demander aux autorités traditionnelles (préfectures) et nouvelles (Conseils régionaux) de veiller à ouvrir les Points accueil installation, et à élargir la liste des conseillers pour l’accompagnement. Depuis le début du processus de révision de cette politique, la Confédération paysanne constate les difficultés à faire reconnaître les autres acteurs de l’installation et les annonces du ministre ne sont pas de nature à nous rassurer.

A ne vouloir rien graver dans le marbre, le ministère prend à nouveau le risque d’une non-réforme, tout en mettant l’emploi au cœur de leurs discours. La Confédération paysanne continuera donc à se battre pour une entrée dans le métier ouverte à la diversité de l’agriculture et qui contribue à installer des paysans nombreux, sur tout le territoire. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous