Traités de libre-échange Tafta et Ceta : un coup fatal à la souveraineté alimentaire européenne (Modef)

Terre-net Média

Le Modef « s'oppose fermement au Ceta et au Tafta et s'inquiète pour l'avenir de l'agriculture paysanne française respectueuse des hommes et de l'environnement ». Le syndicat interpelle l'Etat français dans un communiqué.

« Le TAFTA et le CETA vont porter un coup fatal à ce qui reste de souveraineté alimentaire européenne », indique le Modef dans un communiqué de presse. La signature, qui doit intervenir le 27 octobre prochain « inquiète » le syndicat qui prévoit que le Canada puisse ainsi « importer 65 000 tonnes de viande bovine et 75 000 tonnes de viande porcine par an en Europe » : une « introduction massive de viande [qui] va engendrer une chute de revenu de 40 à 50 % pour les producteurs européens de bovins », prévoit le Modef.

Il dénonce par ailleurs « l'assouplissement de la réglementation sur les produits phytosanitaires et l'autorisation d'arroser les carcasses d'animaux à l'acide lactique », conséquence directe selon lui de ces accords. « En ouvrant totalement ses frontières, l’Union Européenne va importer aussi les modèles canadien et américain avec toutes ses conséquences sanitaires, environnementales et culturelles. (...) En ce qui concerne l’agriculture, ces accords menacent directement la qualité de notre alimentation et la vitalité de nos territoires. » Le Modef appelle donc l'Etat français à « défendre et protéger l'agriculture familiale ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous