Pac post-2020 Une consultation et une communication de la Commission européenne courant 2017

Terre-net Média

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a annoncé mardi 6 décembre 2016 que la Commission ferait avant fin 2017 « une communication sur l’avenir de la Pac après 2020 » avec pour objectif une simplification des règles. Une consultation publique sera conduite au cours de l’année 2017.

La Commission européenne souhaite mener une consultation publique avant de communiquer sur la prochaine Pac.La Commission européenne souhaite mener une consultation publique avant de communiquer sur la prochaine Pac. (©Terre-net Média) 

« La Commission européenne adoptera avant la fin de l'année 2017 une communication sur l'avenir de la politique agricole commune après 2020, a annoncé cette semaine le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, en ouvrant une conférence sur les perspectives agricoles de l’Union.

« La simplification et la modernisation seront les mots clés et l'objectif principal de cette communication sur l'avenir de la politique agricole commune que la Commission envisage d'adopter avant la fin de 2017. » La première étape sera une consultation publique qui sera lancée au début de l'année prochaine et « qui permettra à chacun d'entre vous de contribuer au débat sur la direction que cette importante politique stratégique devrait prendre à l'avenir. »

De son côté, Phil Hogan, le commissaire à l’agriculture, a déclaré que la Pac « devrait garantir certaines règles fondamentales pour assurer une plus grande résilience du marché, une production agricole plus durable et un meilleur renouvellement des générations ».

Réagissant à cette annonce de la Commission, le Copa-Cogeca a exhorté cette dernière de faire évoluer la Pac pour qu’elle soit « plus simple, commune, stable et plus forte après 2020 ». « Nous devons conserver le premier et le deuxième pilier de la PAC après 2020 et maintenir un bon budget. Cela est important étant donné que la PAC représente moins de 1% des dépenses publiques totales de l'UE, ce qui représente un bon rapport qualité-prix. Les marchés de plus en plus volatils doivent être mieux pris en compte, afin d'assurer un revenu équitable basé sur le marché pour les agriculteurs », a commenté Pekka Pesonen, secrétaire général du syndicat.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous