Agritel

Ukraine Agritel estime une baisse de 17,6 % de la récolte de maïs 2014

Les agriculteurs ukrainiens doivent faire face à une dévaluation de la grivna, devise locale, qui a perdu 50 % de sa valeur depuis trois mois et à des restrictions d’accès aux crédits. Le coût de production d’un hectare de maïs est dorénavant supérieur de 50 % à celui des autres céréales et oléagineux cultivé...

Crise en Ukraine - O. Bouillet, Agritel « Si la situation se complique il faut s'attendre à de nouvelles hausses »

« Si la situation se complique il faut s'attendre à de nouvelles hausses »
Comme à leur habitude, les marchés des céréales n’ont pas tardé à réagir à la crise en Ukraine en affichant une hausse de la tonne de blé de 7 € lundi 3 mars. Est-ce la traduction d’un mouvement spéculatif ou l’amorce d’une tendance de fond ? Réponses d’Olivier Bouillet, directeur exécutif à l’international d...

Céréales Grand calme sur le marché européen

PARIS, 20 fév 2014 (AFP) - Un grand calme régnait sur le marché européen des céréales jeudi à la mi-journée, où les prix étaient quasiment stables, peu sensibles à la perspective d'un nouveau coup de froid aux Etats-Unis.