Commercialisation

Coronavirus Les marchés de plein vent peuvent rester ouverts

Les marchés de plein vent, très fréquentés depuis ce week-end par les Français inquiets de ne pas pouvoir s’approvisionner et poussés dehors par le beau temps, seront-ils fermés en raison du regroupement de population qu’ils provoquent, et du risque de propagation du Covid-19 ? Le ministre de l’agriculture a ...

Paroles de lecteurs Le coronavirus se propage aussi dans les commentaires

Le coronavirus se propage aussi dans les commentaires
Si la pandémie de coronavirus se répand également dans les commentaires postés par les lecteurs de Web-agri et de Terre-net, qui ont réagi en nombre aux différents articles portant sur ce sujet, tous ne sont pas d'accord quant aux impacts de cette crise sur l'élevage et l'agriculture en général. Certains pens...

« Né d’une seule ferme » Des yaourteries clé en main pour valoriser localement du lait à 550 €/1 000 l

Des yaourteries clé en main pour valoriser localement du lait à 550 €/1 000 l
Avec l’initiative « Né d’une seule ferme », André Bonnard, éleveur dans la Loire et bientôt ex-secrétaire général de la FNPL, propose aux éleveurs laitiers une formule clé en main pour transformer à la ferme du lait en yaourt, valorisé localement auprès du réseau Intermarché. Grâce à un conteneur intégrant to...

Pommes de terre Le collectif, meilleur modèle pour demain ?

Le collectif, meilleur modèle pour demain ?
Après une campagne assez difficile pour les producteurs de pommes de terre, notamment en fécule, l’UNPT a réfléchi lors de son congrès, le 28 janvier, aux modèles de production qui permettront à la pomme de terre française de tirer encore son épingle du jeu demain. Pour réduire les coûts de production, les re...

Commerce équitable français Le label Agri-éthique en plein essor

Le label Agri-éthique en plein essor
Initiée en 2013, la démarche Agri-éthique, qui vise à rémunérer les agriculteurs au prix juste, connaît un développement exemplaire, avec une croissance de son chiffre d’affaires de + 45 % entre 2017 et 2018. Cinq filières sont désormais concernées par la démarche : les céréales, le lait, les œufs, le porc et...