Weather Market La neige est de retour aux États-Unis

Marius Garrigue Terre-net Média

Les États-Unis subissent à nouveau un climat humide et froid. Les pluies insistantes en Europe commencent par ailleurs à inquiéter tandis que la situation sud-américaine reste sous surveillance.

De nouvelles précipitations neigeuses sont attendues aux USDe nouvelles précipitations neigeuses sont attendues aux États-Unis. (©PixaBay) Le climat nord-américain est revenu au centre des attentions ces derniers jours avec l’annonce d’une nouvelle baisse des températures et des précipitations neigeuses prévues ces prochains jours au centre de la Corn Belt. Une bonne partie des zones de production sont en outre de nouveau sous l’eau depuis la semaine dernière. L’ensemble de la campagne américaine aura ainsi été marquée par un excès hydrique constant.

Fortes pluies en Europe de l'Ouest

Des pluies continuent également de tomber en France, en Grande-Bretagne et sur une partie de l’Allemagne et les prévisions anticipent une augmentation de cet apport hydrique début novembre. La situation ralentit les derniers travaux de récolte et l’avancée des semis d’hiver. La teneur en eau des sols permet cependant de débuter les cycles dans de bonnes conditions.

L’Ukraine et la Roumanie souffrent à l’inverse d’un manque d’eau qui gêne les travaux d’emblavement et les cartes météos ne montrent pour le moment aucun passage pluvieux durant la prochaine quinzaine. Le Sud de la Russie commence également à être surveillé.

En Amérique du Sud, la situation est quant à elle toujours aussi contrastée. L’Argentine présente notamment un climat très hétérogène. La pointe sud de la zone de production de blé souffre encore d’un déficit hydrique, tandis que la partie centre profite désormais de pluies significatives. Cet apport d’eau tardif aurait toutefois provoqué des cas de fusariose dans les champs. Les semis de maïs se déroulent quant à eux dans de bonnes conditions, les parcelles étant situées dans les régions qui ont reçu le plus de pluies. Au Brésil, l’apport hydrique a également été plutôt bon ces derniers jours mais le déficit hydrique reste important.

En Australie, l’état de sécheresse est en revanche toujours aussi grave. Les prévisions à quinze jours montrent certes l’arrivée de pluies à l’est du pays, mais les chantiers de moissons ont d’ores et déjà débuté.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous