Weather market La Nina est de retour

Terre-net Média

Le climat se dégrade notablement dans l'hémisphère sud. Selon les météorologues, le phénomène La Nina serait responsable de ces intempéries.

Météo et agricultureLe phénomène La Nina provoque des conditions humides en Australie et en Asie du sud-est et de la sécheresse en Argentine. (©Créaturart/Fotolia)

La semaine a été marquée par de nombreuses inquiétudes climatiques. En Australie notamment, de fortes pluies ont touché l’est du pays et ont ainsi dégradé encore un peu plus les cultures de blé et d’orge. En Argentine, c’est à l’inverse le manque de précipitations qui persiste et gêne de plus en plus l’avancée des travaux de semis et le bon développement des surfaces déjà plantées.

Ce climat est d’autant plus inquiétant que des météorologues ont confirmé mardi dernier la présence du phénomène La Nina. Les conditions humides en Australie et en Asie du Sud-Est, ainsi que le sec en Argentine risque donc de perdurer durant le reste de la campagne.

Dans le reste du monde, des facteurs d’alerte sont également présents. Aux États-Unis notamment, une sécheresse est en train de se développer sur les zones de culture HRW. Les travaux de semis de blé en Espagne font eux-aussi face à un temps anormalement sec.

À noter tout de même, des pluies bénéfiques sont venues toucher le Maghreb cette semaine, ce qui a permis de résorber partiellement le déficit hydrique qui s’était creusé ces dernières semaines. 

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous