Weather Market Le déficit hydrique se creuse en mer Noire

Terre-net Média

Des pluies favorables balayent la France tandis que le manque de précipitations suscite des craintes en mer Noire. Aux US, les averses retardent les chantiers de récolte mais favorisent le développement des blés d’hiver.

Les pluies balayent la France et favorisent le bon départ des cultures d'hiver.Les pluies balayent la France et favorisent le bon départ des cultures d'hiver. (©Pixabay)

Après un début d’automne plutôt sec, la moitié Nord de la France a profité ces derniers jours de bonnes précipitations, favorables aux levées et avancées des semis d’hiver. Les prévisions à sept jours anticipent en outre des pluies sur l’ensemble de l’Hexagone, qui devraient assurer un bon départ de la campagne 21/22. En Allemagne et au Royaume-Uni les conditions sont quant à elles toujours aussi optimales.

Manque de pluies en mer Noire

En mer Noire la situation est plus mitigée. Les réserves hydriques des sols se sont rapidement asséchées depuis le début du mois, notamment dans le Sud de la Russie. La situation n’est pas encore préoccupante, mais l’absence de pluies sur les prévisions à sept jours suscite quelques craintes. L’évolution des conditions en Ukraine et en Russie avant l’arrivée de l’hiver seront à suivre avec attention.

Aux US, c’est à l’inverse la persistance des précipitations qui vient ralentir la bonne avancée des moissons de maïs et de soja. Ces apports profitent en revanche pleinement aux débuts de cycle des blés d’hiver de l’ensemble du Midwest. Un déficit est encore rapporté dans l’Oklahoma et le Texas, mais la situation s’améliore rapidement, tandis que le Kansas présente d’excellentes conditions. La météo devrait rester similaire ces sept prochains jours avec des averses attendues sur l’ensemble de la Corn Belt et des États producteurs de blé d’hiver.

Le Brésil enregistre également des averses intenses. Les semis de soja et la première vague d’emblavements de maïs progressent par conséquent à très bon rythme. Le climat devrait toutefois rester très humide à court et moyen terme et le risque d’inondations sera par conséquent à surveiller. En Argentine également de bonnes pluies sont venues aider à l’avancée des semis de maïs et à optimiser les potentiels de rendements des blés encore en développement. Un climat anormalement froid dans le Nord et chaud dans le Sud du pays inquiète toutefois les farmers.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous