Weather market Quelques gouttes bien insuffisantes

Agritel Terre-net Média

L'évolution des conditions climatiques continue de captiver l'attention des opérateurs des marchés des grains. En effet, en cette période de "sécheresse exceptionnelle", où le manque de pluviométrie a d'ores et déjà entamé le potentiel de rendement, la moindre prévision de passage dépressionnaire peut entraîner des corrections sur les marchés des matières premières.

Quelques gouttes bien insuffisantes En France, la production de blé estattendue en baisse de plus de 10 %.(© Terre-net Média) Ainsi, en ce début de semaine, les quelques averses qui ont traversé la France, apportant quelques millimètres d'eau localement, ont fait pression sur les cours des céréales. Le déficit hydrique important, dû au manque de pluviométrie depuis cet automne et plus particulièrement depuis février, touche principalement la moitié nord de l'Europe. En France, la production de blé est attendue en baisse de plus de 10 %. La situation est similaire dans le Sud du Royaume-Uni et l'Allemagne, tandis qu?à l'Est, la situation est moins sévère, en Pologne, Ukraine ou Roumanie. Un état des sols comparé à celui de 1976 Au-delà du manque de précipitations sur les cultures, le déficit hydrique se fait également ressentir sur les nappes phréatiques. Par conséquent, le gouvernement a déjà mis en place des restrictions à l'usage de l'eau, touchant actuellement 54 départements français, contre 44 départements au 23 mai...

Contenu pour vous