Couverts végétaux
Convaincu des bénéfices, Jouffray-Drillaud facilite leur mise en place

Jouffray-Drillaud souhaite mettre en avant l'intérêt économique et agronomique des couverts végétaux, soit en interculture, soit conjointement à une culture de vente. Une fois les bénéfices démontrés, le semencier veut faciliter l'adoption de la technique.

Jouffray-Drillaud a développé des outils didactiques pour optimiser les résultats au champ des espèces de couverts végétaux, à la fois sur le segment de l’interculture avec la gamme Chlorofiltre, mais aussi sur celui des plantes compagnesLaurent Victor, chef marché semences, précise : « Même si le recours à ce type de cultures s’est démocratisé depuis une dizaine d’années, leur installation comme leur entretien restent encore aujourd’hui délicats pour bon nombre d’agriculteurs. Nous souhaitons aider les utilisateurs à maximiser les résultats économiques et agronomiques de ces itinéraires innovants. »

Pour Chlorofiltre, le semencier sort un mémo technique "Réussir l’implantation de votre couvert végétal". Le document comprend un calendrier des actions, en quatre étapes : gérer les pailles, déchaumer, semer et rouler, surveiller avec le détail des interventions à mener en fonction des techniques d’implantation.

A cet effet, cinq approches sont détaillées : le semis avant moisson, le semis classique dans les 48 heures suite à la moisson, le semis direct après moisson, le semis classique à partir du 15 août et le semis sous couvert de maïs. Ce document en format poche est disponible gratuitement auprès des distributeurs. 

Site internet dédié

Côté Plante Compagne, c’est un site Internet qui vient d’être mis en ligne - www.plante-compagne.com – organisé autour de rubriques telles que la recherche et le développement, les solutions JD, les bénéfices, le témoignage d’experts… « Le site Internet a pour vocation de marteler les bénéfices économiques et agronomiques de la technique, notamment à travers des témoignages d’agriculteurs et d’experts : le Cetiom évalue les compositions et valide les itinéraires culturaux, Basf Agro les programmes herbicides en colza associé, Dekalb l’adaptation des variétés de colza hybride et les techniques d’implantations, et d’autres… »

« Nous souhaitons relayer un message simple et pragmatique, basé sur nos résultats de recherche en grande parcelle : 30 unités d’azote restituées pour la culture suivante et jusqu’à 3 q/ha supplémentaires, dans le cas de Plante-Compagne Colza. Soulignons la prochaine ouverture d’un compte Twitter, spécifiquement dédié @plantecompagne pour diffuser des informations techniques en temps réel. »

Inscription à notre newsletter
a lire également

Soyez le premier à réagir