Exportations de céréales

Crise en Ukraine - O. Bouillet, Agritel « Si la situation se complique il faut s'attendre à de nouvelles hausses »

« Si la situation se complique il faut s'attendre à de nouvelles hausses »
Comme à leur habitude, les marchés des céréales n’ont pas tardé à réagir à la crise en Ukraine en affichant une hausse de la tonne de blé de 7 € lundi 3 mars. Est-ce la traduction d’un mouvement spéculatif ou l’amorce d’une tendance de fond ? Réponses d’Olivier Bouillet, directeur exécutif à l’international d...