Publi-information

Jean-Marc Oudot, de Velaine-en-Haye « Avec l’orge hybride Tektoo, 11 q/ha de mieux qu’avec la lignée »

Hyvido

Jean-Marc Oudot cultive avec succès des orges hybrides Hyvido depuis cinq ans, sur son exploitation. Il apprécie leur potentiel de rendement élevé et leur rusticité. Cette année encore, il a obtenu avec la variété hybride Tektoo, 11 q/ha de mieux qu’avec la lignée, sans que les semences ne lui reviennent plus cher. Le point avec l’agriculteur de Meurthe-et-Moselle.

Jean-Marc Oudot, de Velaine-en-Haye en Meurthe-et-MoselleJean-Marc Oudot, de Velaine-en-Haye en Meurthe-et-Moselle
« J’ai semé pour la première fois des orges hybrides sur l’exploitation, dans un essai pour Syngenta, il y a quatre ou cinq ans, rappelle Jean-Marc Oudot de Velaine-en-Haye. Comme j’ai vu que la culture était intéressante, j’en ai toujours ressemées depuis, et les résultats ont toujours été soit supérieurs à celui des orges lignées, soit équivalents, mais jamais en-dessous ».

+ 11 q/ha en faveur de Tektoo 

Cette année, il avait implanté 20 hectares de la variété Hyvido Tektoo, sur les 60 ha d’orge d’hiver que comptait l’exploitation. « J’ai semé l’orge hybride Tektoo dans trois parcelles différentes, de bonne heure pour la région, le 22 septembre, une bonne semaine avant la variété conventionnelle, indique-t-il. Et le rendement a été au rendez-vous, malgré des terres difficiles et cette année, un hiver et un printemps très pluvieux. J’ai obtenu avec Tektoo, entre 72 et 90 q/ha selon les parcelles, soit 79 q/ha en moyenne. C’est 11 q/ha de mieux qu’avec la variété conventionnelle. Sur l’ensemble de la sole, la lignée a affiché un rendement en moyenne de 68 q/ha ».

Une densité de semis de 80 grains/m2

« Les orges hybrides ont l’avantage d’exprimer un potentiel élevé tout en étant assez rustiques, souligne l’agriculteur lorrain. Elles tallent très fortement, font de beaux épis et de gros grains. Tektoo résiste aussi assez bien aux maladies. Par rapport aux orges lignées, il n’y a pas photo ». Bien que la densité de semis conseillée pour Tektoo, dans l’est de la France, soit de 125 à 130 grains/m2, Jean-Marc Oudot a tenté l’automne dernier, de descendre à 80 grains/m2. « Comme je la semais tôt et dans de bonnes conditions, j’ai voulu faire l’expérience, et ça a bien marché ».

Un gain net de 114 €/ha

« A cette densité de semis, l’investissement dans des semences d’orge hybride n’est plus un frein à sa culture, reconnaît l’agriculteur. A 350 grains/m2 pour la lignée conventionnelle, et 80 grains/m2, pour la variété hybride, le coût des semences est strictement identique, dans les deux cas, 80 €/ha. Economiquement parlant, l’orge Hyvido a été largement gagnante chez moi, cette année ». Avec un prix de vente fin juillet, de 190 €/tonne pour l’orge brassicole d’hiver, et de 178 €/t pour les escourgeons fourragers, l’orge hybride Hyvido lui a permis de dégager un chiffre d’affaires de 1406 €/ha contre 1292 €/ha pour la lignée, soit un gain net de 114 €/ha !  


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également