Publi-information

Mickaël Collon de Condac en Charente L’orge hybride Hook à 78 q/ha, a été bien plus rentable que le blé sur blé

Hyvido

Adepte depuis huit ans des orges hybrides, Mickaël Collon a été gagnant sur toute la ligne cette année, avec sa variété Hyvido, Hook. En plus du gain de rendement de + 8 q/ha par rapport au blé sur blé qu’il a obtenu, il a cultivé son orge hybride sans aucun herbicide, avec seulement 10 €/ha de fongicides et avec 40 unités d’azote en moins que sur le blé !

Mickaël Collon de Condac en Charente Mickaël Collon de Condac en Charente  
« J’ai essayé de cultiver pour la première fois, de l’orge hybride il y a huit ans, et depuis, j’en ai toujours fait
, explique Mickaël Collon, agriculteur et éleveur à Condac, entre Angoulême et Poitiers en Charente. Je ne cultive d’ailleurs aujourd’hui, en orge d’hiver, que des hybrides ». Il a implanté l’automne dernier, 15 ha de la variété Hyvido, Hook, qu’il a comparé à un blé sur blé et en a vraiment été très content. « A la récolte, j’ai obtenu avec Hook, un rendement de 78 q/ha en moyenne, contre 70 q/ha pour le blé sur blé, indique-t-il. J’ai été impressionné par cette nouvelle variété, elle bénéficie d’un potentiel important et résiste bien aux maladies ».

Le pouvoir étouffant de l’orge hybride

« Le plus intéressant avec Hook vient des économies en intrants qu’elle permet, souligne l’agriculteur charentais. Les orges hybrides poussent vite à l’automne, tallent beaucoup et étouffent les mauvaises herbes. Depuis plusieurs années, j’avais réduit mon programme herbicide sur les orges Hyvido. Mais cette année, je suis allé encore plus loin. J’avais prévu d’intervenir au printemps avec un peu de chlortoluron et d’antidicots, mais au moment de réaliser le traitement, je me suis rendu compte que les ray-grass qui avaient pointé, avaient complètement disparu. J’ai donc cultivé Hook cette année, sans aucun herbicide ! ».

Bien alimenter la culture

Pour Mickaël Collon, mieux une culture se porte, moins elle a besoin de recours aux produits phytos. Il fait pour cela en sorte que les plantes soient bien alimentées, en soignant la fumure de fond et les apports d’azote et d’oligo-éléments. « Résultat, je n’ai appliqué que 10 €/ha de fongicides sur mon orge hybride cette année, un premier passage avec 0,1 l/ha d’Amistar et un second, avec 0,1 l/ha d’Amistar et 0,1 l/ha de tébuconazole, précise-t-il. J’ai aussi apporté 40 unités d’azote en moins sur l’orge hybride que sur le blé, 140 u pour Hook, 180 u sur le blé ».

Moins de 300 €/ha d’intrants

« L’ensemble mis à bout, chez moi, l’orge hybride Hook à 78 q/ha, a été bien plus rentable que le blé sur blé à 70 q/ha, que j’ai désherbé et qui a reçu un programme fongicide plus complet, résume l’agriculteur. Avec 40 €/ha pour les semences, 10 € pour les fongicides, 8 € pour le régulateur de croissance, 70 € pour la fertilisation PK de fond et foliaire et les oligos, 90 € pour l’azote et 70 € pour les amendements, je m’en suis sorti avec Hook, avec moins de 300 €/ha d’intrants lorsqu’il faut déjà prévoir 100 à 150 €/ha de désherbage pour le blé ». L’écart de rentabilité entre les deux cultures est tellement important, que pour 2018-2019, c’est décidé, il arrête définitivement le blé sur blé, au profit de l’orge hybride.

Orge 

Un essai d’orge hybride en mélange avec des pois

Mickaël Collon utilise son orge hybride Hook pour l’alimentation de ses taurillons. « Avec cette année, un PS de 71, et un taux de protéines de 13 %, elle est bien valorisée par les animaux et me permet de faire des économies de compléments azotés, ajoute l’agriculteur qui est aussi éleveur. En 2018-2019, j’ai d’ailleurs prévu de faire un essai de mélange d’orge hybride avec des pois d’hiver, et de produire ainsi la protéine directement dans les champs avec la céréale ». Il sème en général son orge d’hiver assez tard, vers le 22 octobre, après les blés tendres. Cet automne, il a aussi décidé de faire des essais de semis, plus tôt, au 25 août, 5 septembre et 15 octobre.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également