Publi-information

Arnaud Waffelaert (Oise) « L’orge hybride, une vraie clé pour contenir les graminées »

Hyvido

Avec son orge hybride Hook, Arnaud Waffelaert a réussi à maîtriser les ray-grass résistants, et a obtenu à la récolte, 22 q/ha de mieux qu’avec le blé sur blé cultivé dans la même parcelle ! L’orge Hyvido a permis d’étouffer très tôt les graminées, là où dans le blé, le champ est resté infesté malgré le désherbage.

Arnaud Waffelaert de Brunvilliers-la-Motte dans l’OiseArnaud Waffelaert de Brunvilliers-la-Motte dans l’Oise

Avec Hook, 22 q/ha de mieux qu’en blé sur blé

 « J’ai cultivé de l’orge hybride Hook, pour la première fois cette année, sur 2 ha, et le résultat a été très concluant, explique Arnaud Waffelaert, installé avec son père, à Brunvilliers-la-Motte, au nord de Beauvais, dans l’Oise. Dans un sol argilo-calcaire à cailloux, à potentiel plutôt moyen, j’ai obtenu un rendement de 84 q/ha avec un très bon PS, là où avec une orge lignée, je serais à 10 q/ha de moins ». Sa parcelle s’étendait au total sur 4 ha et plutôt que de comparer son orge d’hiver hybride Hyvido, à une orge lignée, il a préféré cultiver dans les 2 ha restant, un blé sur blé. Et là, le résultat a été sans appel, le blé sur blé implanté juste à côté de l’orge hybride Hook, exactement dans les mêmes conditions, n’a pas dépassé 62 q/ha. L’orge Hyvido s’en est sortie avec 22 q/ha de mieux que le blé sur blé ! Nous ne sommes pas éleveurs, le rendement en paille ne nous intéresse pas particulièrement, mais pour celui qui récolterait la paille, le volume fourni par l’orge hybride était aussi très important.

Une très bonne maîtrise du ray-grass

« Le rendement que j’ai obtenu dans cette parcelle avec le blé, est très décevant, mais il s’explique, reconnaît le jeune agriculteur. Nous avons de gros soucis de graminées dans plusieurs parcelles, et en particulier, de ray-grass qui commence à être résistant. Dans la moitié de la parcelle ensemencée en orge, la variété hybride Hook, semée le 15 octobre, à une densité de semis de 80 kg/ha, a poussé très vite et a véritablement étouffé les graminées. Alors que dans la partie où nous avons semé du blé, le champ est resté infesté de ray-grass, malgré un programme de désherbage sérieux. Visuellement, c’était flagrant, nous avons vu une vraie différence ». Arnaud Waffelaert estime que la différence de rendement de 22 q/ha entre Hook et le blé, vient pour 15 q/ha de la nuisibilité du ray-grass qui s’est développé dans le blé, et pour 5 q/ha, des fortes températures échaudantes du mois de juin qui ont davantage pénalisé le blé. Pour lui, l’orge hybride constitue une vraie clé pour contenir les graminées, et une vraie solution contre les graminées résistantes.

Un bilan économique positif

"L’ensemble mis bout à bout, produire de l’orge hybride est économiquement plus rentable que d’implanter du blé sur blé", ajoute l’agriculteur de l’Oise.    


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également