Prévisions de récolte 2011 Agritel annonce une baisse historique des rendements du blé tendre

Terre-net média

Agritel prévoit une récolte française à 31,65 millions de tonnes de blé tendre pour 2011. L'importance des surfaces emblavées viendrait compenser partiellement la chute historique du rendement moyen.


Les précipitations, sur les trois derniers mois, sont en baisse de 30
à 80 % par rapport aux normales de saison. (© Terre-net Média)

Lrécolte française 2011 de blé tendre devrait atteindre, selon Agritel, 31,65 millions de tonnes. Un sondage effectué auprès d’un panel d’opérateurs de la filière (organismes stockeurs, producteurs et autres) couvrant l’ensemble du territoire, entre les 16 et le 18 mai, établit le rendement moyen national 2011 à 63,1 q/ha, contre 72,5 q/ha l’an passé pour une surface de 5,016 millions d'hectares (source Ssp).

Aucune région n'est épargnée

Aucune région n'échappe à la baisse des rendements. Les plus conséquentes devraient concerner le Poitou-Charente, le Centre, l’Ile-de-France, la Picardie et la Lorraine. Suivent la Bourgogne, la Franche-Comté et la Champagne-Ardenne. Agritel précise cependant que « ces prévisions pourront être révisées selon la pluviométrie au stade remplissage, dans les deux à trois prochaines semaines ».


Evolution de la production. Cliquer pour agrandir. (© Agritel)
  

Evolution du rendement. Cliquer pour agrandir. (© Agritel)

La baisse des rendements est estimée à - 13 % par rapport à l’an passé, ce qui conduit, malgré la hausse des emblavements, à une baisse de production de - 11,5 %. Source : Agritel.

Le rendement récolte 2011 est attendu légèrement inférieur aux années 2003 et 2007, alors que, depuis 15 ans, les rendements français de blé tendre évoluent selon une tendance baissière.

Cette chute de rendement serait partiellement compensée par le niveau historiquement haut des surfaces emblavées à l’automne, pour une production globale supérieure aux trois pires années des dix dernières campagnes.

Impact sur les marchés mondiaux

Agritel annonce par ailleurs que, « contre toute attente, la forte baisse de la récolte française n’aura pas forcément un impact direct sur l’évolution des prix mondiaux ».

Pour rappel, la France fait partie des principaux exportateurs de blé au monde. En 2010, la France aura exporté l’équivalent de plus de 10%
des échanges mondiaux de blé avec 12,8 Mt expédiées vers les pays Tiers en l’absence de la Russie et de l’Ukraine sur la scène internationale. « Sur la nouvelle campagne, les rôles pourraient bien être inversés. Selon nos estimations, le potentiel export de la France sera divisé par deux l’an prochain, à 6 Mt, en raison de la faible récolte attendue. Cette diminution de l’offre française pourrait être compensée par le probable retour de la Russie et de l’Ukraine à l’export, du fait d'un potentiel de production pour le moment satisfaisant. Le mois de juin restera cependant, comme l’an passé, déterminant. »

Retrouvez toutes les prévisions météo de vos parcelles sur l'Observatoire météo.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous