Rapport USDA Après un record, la production mondiale de blé devrait redescendre

AFP

La production mondiale de blé pour l'année 2018-2019 devrait être inférieure à son record historique de la campagne précédente, en raison particulièrement d'une moindre récolte en Russie, selon le rapport mensuel du ministère américain de l'Agriculture publié jeudi 10 mai.

En 2018, la Russie ne battra pas à nouveau son record de production de blé atteint en 2017.En 2018, la Russie ne battra pas à nouveau son record de production de blé atteint en 2017. (©Terre-net Média) 

La production mondiale de blé devrait s'élever à 747,8 Mt, contre 758,4 Mt en 2017/2018, selon le dernier rapport de l'USDA, publié jeudi 10 mai 2018. Rien qu'en Russie, la récolte devrait diminuer de 13 Mt. La concurrence du blé russe sur le marché mondial s'atténuant, les exportations européennes de blé sont attendues en nette hausse, à 29 Mt contre 24 Mt en 2017/2018. Les stocks européens de blé de la fin de campagne devraient en conséquence nettement baisser, de 13,07 Mt à 10,47 Mt.

Les objectifs d'exportations des Etats-Unis devraient quant à eux rester plutôt stables, aux alentours des 25 Mt. « Même si la récolte de blé d'hiver a été compliquée aux Etats-Unis, la production de blé de printemps s'annonce bonne », a souligné Bill Nelson de Doane Advisory Services.

En ce qui concerne le maïs, la production mondiale devrait augmenter par rapport à l'an dernier, grâce à des récoltes plus importantes en Chine, au Brésil, en Argentine, en Ukraine et en Russie. Mais parallèlement la consommation mondiale de maïs devrait progresser de 2%. Aussi l'USDA estime que les stocks de fin de campagne devraient baisser de 35,8 Mt par rapport à l'an dernier, à 159,15 Mt, soit leur plus bas niveau depuis 2012/2013. « On s'attendait à une baisse mais pas de cette magnitude », a remarqué Bill Nelson. « Cela reflète en partie la situation en Chine, où l'utilisation de maïs pour la production d'éthanol, augmente rapidement », a-t-il avancé.

La production mondiale de soja devrait quant à elle rebondir pour la campagne 2018/2019, à 354,5 MT, en grande partie grâce à une bien meilleure récolte en Argentine où la sécheresse a fortement affecté la production de la campagne 2017/2018. Mais à la faveur d'une consommation plus élevée, les stocks de fin de campagne devraient baisser, de 92,16 Mt à 86,70 Mt.

Alors que de nombreux acteurs du marché s'interrogent sur l'impact des menaces de sanctions chinoises contre les importations de soja américain, l'USDA « suggère que les tarifs chinois ne posent pas problème », a indiqué Rich Nelson d'Allendale. Les Etats-Unis devraient en effet exporter 2,29 milliards de boisseaux de soja de la campagne 2018/2019, contre 2,07 milliards de la campagne 2017/2018. « Les récoltes en Argentine et au Brésil semblent poser des problèmes bien plus importants et les Etats-Unis seront sollicités pour répondre à la demande », a avancé le spécialiste.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous