Marché du colza Aucun élément ne vient soutenir les prix

Afp

Paris, 13 août 2014 (AFP) - Les cours du colza européen stagnaient mercredi à la mi-journée, les prix n'étant soutenus ni par l'offre mondiale d'oléagineux, abondante, ni par le pétrole, en baisse, ni par le marché des huiles végétales.

« Le tableau s'est même noirci » pour les prix cette semaine, estime le cabinet Agritel dans une note, avec les récentes bonnes estimations de la production européenne de colza, qui pourrait atteindre 23 millions de tonnes, mais aussi une météo favorable au canola canadien (une variété de colza).

En outre, le ministère américain de l'Agriculture a revu en hausse ses prévisions de récolte de soja aux Etats-Unis à 103 millions de tonnes.

En parallèle, les cours du pétrole sont orientés à la baisse en raison d'une faible demande, ce qui affecte les cours des oléagineux, utilisés pour la fabrication de biocarburants.

Agritel pointe aussi « le manque de dynamisme des marchés des huiles végétales » et estime qu'il y a peu de chances pour un rebond à court terme.

Sur Euronext, peu avant 14h30 (12h30 GMT), la tonne de colza perdait 25 centimes sur l'échéance de novembre à 322 euros la tonne et en gagnait 25 sur celle de février à 325,75 euros la tonne. Un peu plus de 600 lots avaient été échangés.

En France, sur le marché physique, les graines de colza perdaient un euro et les tourteaux de colza en gagnaient un. Le reste des produits était stable.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous