Chicago hebdo Blé et maïs reculent après un rapport américain

AFP

Les cours du blé et du maïs ont reculé cette semaine à Chicago après la publication d'un rapport américain faisant part d'une hausse des stocks aux Etats-Unis, le soja reculant également malgré un rapport encourageant.

Bateau exportation bléLes cours ont été influencés cette semaine par des ventes hebdomadaires américaines décevantes pour le maïs et le blé, respectivement en recul de 54 % et de 86 % par rapport à la moyenne des quatre semaines précédentes. (©Terre-net Média)

« L'évolution la plus notable sur les marchés agricoles concerne le blé qui a vu ses stocks et les anticipations de surfaces cultivées augmenter » aux Etats-Unis, a commenté Bill Nelson de Doane Advisory Services. Les stocks au 1er décembre 2017 ont culminé à 1,87 milliard de boisseaux contre des anticipations moyennes de 1,85 milliard. Les projections de surfaces cultivées de blé d'hiver pour la nouvelle campagne sont également ressorties au-dessus des prévisions, à 32,61 millions d'acres contre des estimations à 31,31 millions. « C'est un peu moins que l'an dernier mais beaucoup plus que les attentes. La combinaison des stocks et des surfaces cultivées en hausse ont fait chuter les prix », a expliqué Bill Nelson.

La production de blé russe pour 2017-2018 a en outre été révisée à la hausse, l'USDA tablant sur un nouveau record mondial de volume d'épis.

Les stocks américains de maïs ont également été supérieurs aux attentes, à 12,52 milliards de boisseaux contre 12,43 milliards, les prévisions de production et de rendements montant aussi « alors que beaucoup s'attendaient à une baisse » selon Bill Nelson, ce qui a eu pour effet de peser sur les prix.

Des ventes américaines décevantes

Le soja a quant à lui bénéficié d'une petite baisse sur les stocks, la production et les rendements américains s'affichant dans le même temps en recul, ce qui a fait monter le cours de l'oléagineux vendredi. Mais il a baissé sur la semaine, car « les prévisions de pluies sont abondantes sur une large partie de l'Argentine et dans le sud du Brésil ce week-end », ont indiqué les analystes de CHS Hedging. De quoi rassurer après un début de saison des semis marqué par un temps sec.

Les cours ont également été influencés cette semaine par des ventes hebdomadaires américaines décevantes pour le maïs et le blé, respectivement en recul de 54 % et de 86 % par rapport à la moyenne des quatre semaines précédentes. Le soja a également affiché des ventes en recul de 47 % sur la même période.

Le boisseau de maïs pour livraison en mars, le contrat le plus actif, a terminé vendredi à 3,4625 dollars, contre 3,5125 vendredi dernier à la clôture (- 1,42 %). Le boisseau de blé pour mars, également le contrat le plus échangé, a fini à 4,2050 dollars contre 4,3075 dollars la semaine dernière (- 2,38 %). Le boisseau de soja pour mars, contrat le plus actif, a clôturé à 9,6050 dollars contre 9,7075 dollars vendredi dernier (- 1,06 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous