Chicago hebdo Blé, maïs et soja avancent, profitant de progrès sur le commerce

AFP

Les cours du blé, du maïs et du soja ont progressé cette semaine à Chicago dans un mouvement de rebond après une semaine précédente difficile, les courtiers profitant également des perspectives de fin de la guerre commerciale entre Pékin et Washington.

Champ de bléLe blé a pu compter cette semaine sur des commandes étrangères dans la fourchette haute des estimations. (©Pixabay)

« Les Etats-Unis et la Chine discutent de la fin des hostilités », a rappelé Steve Georgy de la maison de courtage Allendale. Le président américain Donald Trump s'est voulu résolument optimiste cette semaine sur la conclusion d'un accord visant à mettre fin à neuf mois de guerre commerciale entre Washington et Pékin, tandis que son homologue chinois Xi Jinping a appelé à conclure rapidement ces négociations.

« Nous sommes très proches de signer un accord », a affirmé jeudi Donald Trump, sans toutefois avancer de date pour une rencontre entre les deux dirigeants en vue d'acter la fin de la guerre commerciale. Ces signaux d'avancée ont surtout profité au cours du soja, au centre des discussions entre les deux parties car Pékin est traditionnellement le plus gros acheteur mondial d'oléagineux américain. Entre la fin de semaine dernière et le début de cette semaine, les Chinois ont acheté pour 1,6 million de tonnes de soja américain, un chiffre suggérant aux courtiers la volonté du pays de trouver un terrain d'entente avec l'administration américaine.

Le cours du maïs a également pu profiter de l'avancée des négociations commerciales pour rebondir après un plongeon de près de 6 % la semaine précédente.

Rapport Wasde

Deux rapports américains reçus très négativement par les acteurs du marché, sur les surfaces consacrées aux cultures cette année et sur les stocks, avaient précipité le cours dans les abîmes vendredi. Ce plongeon avait aussi pesé sur le soja et le blé, qui ont pu également rebondir cette semaine de ce fait.

Quelques motifs d'inquiétude ont également tiré les cours vers le haut cette semaine, de l'avis de Dewey Strickler, de Ag Watch Market Advisors : « Quelle quantité de maïs ne sera pas semée en raison des inondations en mars ? Quelle quantité de stocks a été perdue ? Quand les Etats-Unis et la Chine signeront-ils un accord ? Quelles seraient les conséquences d'une fermeture de la frontière avec le Mexique ? » « Toutes ces questions sont des craintes légitimes », a ajouté le spécialiste.

Le blé a par ailleurs pu compter cette semaine sur des commandes étrangères dans la fourchette haute des estimations, selon le ministère américain de l'agriculture (USDA), dans un rapport hebdomadaire. Ce même ministère publiera en fin de semaine prochaine un rapport mensuel généralement très suivi sur l'offre et la demande de produits agricoles dans le monde (Wasde).

Le boisseau de blé pour mai a clôturé vendredi à 4,6775 dollars, contre 4,5775 dollars à la clôture vendredi dernier (+ 2,18 %). Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mai, contrat le plus actif, a fini à 3,6250 dollars, contre 3,5650 dollars vendredi dernier (+ 1,68 %). Le boisseau de soja (environ 25 kg) pour livraison en mai, contrat le plus échangé, a terminé à 8,9900 dollars, contre 8,8425 dollars à la clôture vendredi dernier (+ 1,67 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous