Chicago hebdo Blé, maïs et soja bondissent avec la météo et les ventes américaines

AFP

Les cours du blé, du maïs et du soja ont largement profité cette semaine des conditions météorologiques toujours très humides aux Etats-Unis, les ventes à l'étranger s'avérant dans le même temps solides pour le blé et le maïs.

Arrivée des pluiesEntre ce week-end et la semaine prochaine, de fortes pluies sont ainsi attendues dans de nombreuses parties du Midwest. (©Terre-net Média) 

Des précipitations s'abattent depuis de nombreuses semaines sur les zones de production agricoles américaines, affectant les cultures. Le ministère américain de l'agriculture a d'ailleurs publié en début de semaine des statistiques atones sur la progression des semis de maïs, de soja et de blé de printemps. Pour le maïs, les semis ont été effectués à « moins de la moitié de la progression habituelle à cette période », ont signalé les analystes de Commerzbank. Bien que la situation soit également problématique pour le soja et le blé de printemps, les regards et les inquiétudes se portent principalement sur le maïs, le mois de mai étant traditionnellement un mois décisif pour la céréale. Les difficultés actuelles ne risquent pas de connaître une issue rapide. De nombreux courtiers ont fait part cette semaine d'anticipations de pluies durant tout le mois de mai sur les principales zones de production américaines. Entre ce week-end et la semaine prochaine, de fortes pluies sont ainsi attendues dans de nombreuses parties du Midwest, ont indiqué les analystes de CHS Hedging.

Hors ces considérations climatiques, les cours du blé et du maïs ont pu, dans le même temps, tirer profit des ventes américaines à l'étranger, dans la fourchette haute des attentes des analystes avec respectivement 533 900 tonnes et 634 100 tonnes écoulées à l'étranger. Pour le soja, la reprise observée cette semaine est plutôt due à un rebond après le plongeon continu du cours ces dernières semaines, en raison notamment de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et son traditionnel premier partenaire mondial sur cette céréale, la Chine. Le cours a notamment atteint lundi son plus bas niveau depuis plus de dix ans, à 7,9100 dollars le boisseau, après l'imposition par Pékin de nouveaux tarifs douaniers sur des produits américains importés, en réponse à une action similaire de Washington.

Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus actif, a terminé vendredi à 8,2175 dollars, contre 7,9700 dollars vendredi dernier à la clôture (+ 3,11 %). Le boisseau de blé (environ 25 kg) pour juillet, le plus échangé, a clôturé à 4,6500 dollars vendredi, contre 4,1900 dollars en fin de semaine dernière (+ 10,98 %). Le boisseau de maïs pour livraison en juillet, également le contrat le plus actif, a fini à 3,8325 dollars, contre 3,4250 dollars une semaine auparavant (+ 11,90 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous