Chicago Blé, maïs et soja montent avec le rapprochement Pékin-Washington

AFP

Les cours du soja, du blé et du maïs ont progressé mercredi à Chicago, portés par des commentaires optimistes au sujet d'une potentielle détente dans la guerre commerciale USA-Chine à quelques jours d'une rencontre entre les présidents Trump et Xi.

À deux jours du sommet du G20 en Argentine où les deux leaders se rencontreront, le président chinois Xi Jinping a promis mercredi en Espagne d'améliorer la protection de la propriété intellectuelle et d'ouvrir plus grand les portes du marché chinois. Ces éléments sont au centre du bras de fer commercial entre les deux capitales, qui se livrent depuis plusieurs mois une surenchère de taxes douanières affectant lourdement le marché américain du soja. « La perspective qu'une certaine forme d'accord, même symbolique, puisse être trouvée, suscite un vent d'enthousiasme », a noté Dewey Strickler de Ag Watch Market Advisors.

Xi a par ailleurs mis en garde mercredi contre « l'incertitude et l'instabilité sans précédent » que vivait le monde. « Allons-nous poursuivre ou non sur la voie de la mondialisation économique, du libre échange ? Ou nous tourner vers l'unilatéralisme ou le protectionnisme ? », s'est interrogé le président, qui se présente comme un défenseur du libre-échange malgré les critiques sur le manque d'ouverture de la Chine à l'égard des entreprises étrangères.

La veille, des commentaires optimistes du principal conseiller économique à la Maison Blanche, Larry Kudlow, avaient déjà participé au soutien des cours du soja et du maïs. Dans cette optique, l'annonce mercredi par le ministère américain de l'agriculture (USDA) d'une vente de 268 748 tonnes de soja vers une destination inconnue a alimenté la hausse des cours. Après avoir reculé mardi en raison notamment d'interrogations sur la compétitivité du blé américain sur le marché mondial, le cours de la céréale s'est nettement repris dans le contexte d'optimisme dans les relations entre Chine et États-Unis et de tensions toujours vives entre l'Ukraine et la Russie autour de la Crimée.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, désormais le contrat le plus échangé, a fini à 3,7325 dollars contre 3,6850 dollars mardi. Le boisseau de blé pour livraison en mars, le plus échangé, a clôturé à 5,1150 dollars contre 5,0650 dollars la veille. Le boisseau de soja pour janvier, contrat le plus échangé, a terminé à 8,9050 dollars contre 8,7550 dollars à la précédente clôture.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous