Chicago hebdo Blé, maïs et soja reculent au terme d'une semaine apathique

AFP

Les cours du blé, du maïs et du soja ont reculé cette semaine à Chicago alors que la fermeture partielle des administrations a empêché la publication de données économiques d'envergure, ajoutant de la torpeur à un marché traditionnellement calme entre Noël et le Nouvel An.

Marchés mondiaux« Le marché adopte une position attentiste concernant les relations entre Pékin et Washington, et il n'attend pas franchement d'avancées majeures », a observé Jack Scoville. (©Terre-net Média)

« Peu de nouvelles, de faibles volumes, voilà ce que nous avons vu cette semaine », a indiqué Steve Georgy de la société de courtage Allendale. Entre une séance raccourcie lundi et une fermeture des marchés mardi en raison de Noël, les courtiers ont déserté leurs écrans cette semaine, ceux-ci étant en outre privés de données économiques majeures en raison du « shutdown ». Cette fermeture partielle des administrations américaines, et dans le cas d'espèce d'une partie du ministère américain de l'agriculture (USDA), en est à son septième jour, sans qu'une sortie de crise ne semble en vue entre démocrates et républicains. Elle empêche notamment la publication de données sur les ventes américaines à l'étranger.

« Depuis le shutdown les volumes ont plongé, nous n'avons eu aucune nouvelle sur les exportations américaines ou autre nouvelle d'importance », a signalé Jack Scoville de Price Futures Group. « Ce genre de situation est arrivé par le passé avec les autres "shutdown" et dans ces moments là les courtiers n'ont pas très envie de se lancer dans des paris boursiers », a ajouté le spécialiste. Il anticipe une semaine prochaine aussi léthargique sur les marchés agricoles.

Le cours du soja a profité toutefois un peu vendredi du feu vert chinois aux importations de riz américain, une décision qui intervient alors que les deux pays sont convenus de tenter d'apaiser leurs graves différends commerciaux des derniers mois. Mais le cours s'est inscrit en recul sur l'ensemble de la semaine, n'ayant même pas profité de rumeurs de presse cette semaine affirmant qu'une délégation américaine se rendrait à Pékin pendant la deuxième semaine de janvier pour des négociations commerciales, une information non confirmée par Pékin et Washington. « Le marché adopte une position attentiste sur ce sujet, et il n'attend pas franchement d'avancées majeures », a observé Jack Scoville.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, contrat le plus échangé, a terminé vendredi à 3,7550 dollars, contre 3,7850 dollars vendredi dernier à la clôture (- 0,79 %). Le boisseau de blé pour mars, également le plus échangé, a clôturé à 5,1150 dollars, contre 5,1400 dollars vendredi dernier (- 0,49 %). Le boisseau de soja pour mars, désormais le contrat le plus échangé, a fini à 8,9550 dollars, contre 8,9775 dollars en fin de semaine dernière (- 0,25 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous