Céréales Prix payés au producteurs, le bilan du mois de novembre

Frédéric Héinin Terre-net média

Dans son numéro 4 « Céréales », FranceAgrimer fait le bilan des prix d’acomptes et des prix fermes payés aux producteurs. Les principales céréales sont passées en revue.

Excepté sur les transactions en ferme pour le maïs qui bénéficie enfin d’un prix supérieur à celui de la campagne précédente (+9 %), les prix d’achat restent très nettement en deçà, même si l’écart constaté s’est globalement réduit.

Le recul est plus prononcé sur les prix d'acompte ce qui témoigne de la prudence des collecteurs. Les prix d'acompte affichent ainsi toujours un recul de 2 % (maïs) à 43 % (orges brassicoles d'hiver), alors que sur les prix fermes, les baisses s'échelonnent de 10 % (blé tendre et triticale) à 36 % (avoine). Peu de changements ont été relevés sur les achats de blé tendre aux producteurs en novembre.
La part des achats effectués en système d'acompte est restée inchangée par rapport au mois dernier, proche de 40 %. Pour cette modalité d'achat, la tendance de prix s'est maintenue autour de 100 €/t, niveau observé depuis le début de la campagne. Sur les achats en ferme, quelques signes de redressement indiquent  une tendance de prix autour de 110 €/t.
En conséquence, les écarts de prix par rapport à la campagne dernière se sont réduits, passant de 28 à 25 % en acompte et de 18 à seulement 10 % en ferme. A l'échelle régionale, les prix relevés restent très homogènes, avec moins de 5 € d'écart d'une région à l'autre, tant en acompte qu'en achat ferme.

Blé dur
Encore réalisés majoritairement en acompte le mois dernier, les achats de blé dur en novembre l’ont été à hauteur de 90 % en ferme.
Les prix régionaux se situent toujours autour de 140 €/t, sans changement par rapport à octobre. A la même époque en 2008, le blé dur avait connu de fortes baisses (-50 €/t) ; le recul par rapport à la campagne précédente s’est donc réduit, passant de 40 à 23 %.

Orges
Une situation également stable en orges, dont 85 % des achats ont été réalisés en système d’acompte, que ce soit en mouture ou en brasserie. Un producteur d’orge fourragère a perçu en moyenne un peu moins de 80 €/t en novembre (acompte ou ferme), soit 40 €/t de moins qu’en novembre 2008 sur l’acompte et 13 €/t de moins en ferme. Les orges brassicoles d’hiver font également l’objet d’une grande homogénéité de prix, autour de 90 €/t, tant en acompte qu’en ferme. Sur les orges brassicoles de printemps, 10 €/t différencient les prix en ferme (moins de 90 €/t) des prix en système d’acompte (autour de 100 €/t). Le recul par rapport à 2008 reste conséquent, notamment en brassicoles, de l’ordre de 40 % en acompte et 25 à 30 % en ferme.
Au niveau régional, les prix les plus élevés sont toujours relevés dans le Nord et l’Est, autour de 85 €/t, contre 76 €/t pour le Centre-Est.  Les orges de brasserie enregistrent de plus grandes disparités de prix en variétés de printemps (79 €/t dans le Centre-Est et 97 €/t dans le Nord) qu’en variétés d’hiver, avec un intervalle inter-régional de l’ordre de 5 €/t.

Maïs
Comparativement aux autres céréales, le maïs semble tirer relativement mieux son épingle du jeu. En effet, la tonne s’est échangée à 10 € de plus qu’en novembre 2008, autour de 115 €/t, alors que les prix payés en système d’acompte sont globalement aux niveaux de ceux pratiqués l’année dernière, autour de 100 €/t. Cette relative bonne tenue, permet au maïs d’enregistrer à nouveau une prime sur le blé tendre, de l’ordre de 5 €/t. L’acompte est nettement majoritaire, concernant près de 85 % des achats.

Avoine et Triticale
Malgré quelques signes de rétablissement, la situation sur les prix de l'avoine reste très lourde. Depuis février dernier, on a ainsi un prix en ferme de l'avoine inférieur à celui du triticale, et depuis le début de cette campagne, inférieur à celui des orges de mouture, l'écart restant toutefois minime. En novembre, la tonne d'avoine s'est ainsi échangée à 75 € seulement tant en acompte qu'en ferme, alors que le triticale s'est vendu autour de 90 €/t en ferme.


(© Terre-net Média)
Blé tendre

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également


Contenu pour vous