Chicago Le blé et le maïs au plus haut depuis l'été 2008

AFP

Les cours du blé et du maïs ont atteint des niveaux inédits depuis l'été 2008 lundi à Chicago, soutenus par la sécheresse en Chine, tandis que ceux du soja ont été entraînés à la baisse par des conditions favorables en Amérique du Sud.


La hausse des cours du blé est principalement alimentée par la
sécheresse en Chine et la forte probabilité de dégâts importants
dans les principales zones de culture du pays. (© Terre-net Média)

« La principale raison (de la hausse des cours du blé), ce sont les informations faisant état de la possibilité d'importants dégâts dans les principales zones de culture en Chine en raison de la sécheresse, qui dure depuis plusieurs mois », ont expliqué les analystes de Commerzbank. « 42% des zones de culture sont affectés », ont-ils ajouté. « Des chutes de neige sont intervenues ces derniers temps, mais il est trop tôt pour être soulagé ».

667 millions d'euros pour détourner de l'eau vers les régions les plus affectées

La sécheresse qui touche le nord de la Chine a poussé les cours du blé à des prix record dans le pays. Face à cette situation, les autorités chinoises ont annoncé la semaine dernière qu'elles allaient dépenser au moins 6 milliards de yuans (667 millions d'euros) pour détourner de l'eau vers les régions les plus affectées. « Avec la sécheresse en Chine, la récolte de blé d'hiver suscite une forte inquiétude », a commenté Frank Cholly, de Lind-Waldock.

« Le soja bénéficie de bonnes conditions météorologiques en Amérique du Sud, où les cultures sont à un stage critique de développement. Au Brésil et Argentine, il semble que la production va être en hausse », a-t-il poursuivi. Des conditions très sèches dans ces pays ces derniers mois avaient fait craindre le pire pour la récolte, soutenant les prix. Les cours du maïs qui avaient pris plus de 4 % la semaine dernière en raison de la faiblesse de l'offre aux Etats-Unis, ont touché un nouveau sommet depuis juillet 2008, à 7,1750 dollars le boisseau (environ 25 kg) en séance sur le Chicago Board of Trade.

Le contrat pour livraison en mai s'est ensuite replié de 10,75 cents en clôture, à 7,0650 dollars.
Le boisseau de blé pour livraison en mai a gagné 5,25 cents à 9,04 dollars après avoir atteint 9,12 dollars en séance.
Le contrat de soja à échéance identique a lâché 13 cents à 14,16 dollars.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


A lire également


Contenu pour vous