; Les prix US pénalisés par une demande en retrait

Chicago Chicago en difficulté face à la contraction de la demande

Terre-net Média

Un glissement de la demande US d’éthanol et les améliorations climatiques dans la Corn Belt limitent la tentative de rebond de Chicago.

Chicago a évolué en ordre dispersé mercredi soir, tiraillé entre rebond technique et nouvelles fondamentales baissières. La production d’éthanol aux États-Unis s’est notamment contractée de 39 000 barils par jour la semaine passée pour retomber à son plus bas niveau depuis mai dernier, à 983 000 b/j.

Les stocks nationaux ont dans le même temps progressé de 190 000 barils (23,4 Mb), confirmant ainsi une réduction de la demande outre-Atlantique.

Des indicateurs économiques préoccupants en Asie, en Europe et aux US continuent en outre d’amplifier les craintes de récession mondiale sur les prochains mois. Les cotations américaines demeurent par ailleurs mises sous pression par une nette amélioration climatique cette semaine avec l’installation de pluies régulières et de températures plus fraîches à l’Ouest de la Corn Belt.

À la clôture de Chicago, le blé SRW à échéance décembre 2022 a décroché de 22,25 c$/bu, à 7,8 $/bu. Le maïs à terme décembre 2022 a avancé de 1,75 c$/bu à 6,12 $/bu. La fève de soja à livraison novembre 2022 s'est appréciée de 9 c$/bu, à 13,9 $/bu.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média