Chicago hebdo Les cours du maïs et du blé en repli, celui du soja grimpe

AFP

Les cours du maïs et du blé ont terminé en baisse vendredi à Chicago et ceux du soja en légère hausse, dans un marché sans élan continuant à surveiller les prévisions météorologiques en attendant de nouveaux chiffres sur les surfaces agricoles.

jeunes pousses de soja Concernant le soja, les opérateurs ont les yeux rivés sur les négociations sino-américaines.. (©Terre-net Média)« La météo s'est améliorée après la vague de chaleur de la semaine dernière, ce qui est plutôt une bonne nouvelle à cette époque de l'année pour le maïs et le soja», a remarqué Bill Nelson de Doane Advisory Services. Dans ce contexte, les chiffres décevants sur les ventes à l'étranger et sur le rythme des cargaisons expédiées à l'exportation dévoilés jeudi « continuent à peser sur les cours du maïs », a-t-il estimé. Et en l'absence de nouvelles informations spécifiques au blé, les cours de cette céréale baissent aussi, a-t-il ajouté.

Lire le Chicago du vendredi 26 juillet 2019 : Le blé américain porté par des ventes solides à l'étranger

Du côté du soja, les acteurs du marché continuent de surveiller de près tout commentaire sur les négociations sino-américaines, avec l'espoir d'un éventuel accord permettant de lever les taxes élevées à l'importation imposées depuis l'été dernier par Pékin sur l'oléagineux américain. Mais alors que l'agence Bloomberg a évoqué mercredi l'achat de jusqu'à trois millions de tonnes de soja par des entreprises chinoises, « on n'a encore rien vu venir sur le système rapportant normalement au jour le jour les commandes les plus importantes », a souligné M. Nelson.

Hausse étonnante des surfaces de maïs

« Si on ne voit toujours rien lundi, on pourra estimer que ces rumeurs relevaient surtout d'un affichage politique à l'approche de la prochaine session de discussions (en Chine) la semaine prochaine », a-t-il ajouté. Pour le spécialiste, les acteurs du marché sont surtout dans l'attente de la diffusion, le 12 août, du prochain rapport sur l'offre et la demande mondiale de produits agricoles (Wasde). Les autorités américaines doivent y dévoiler les résultats d'un nouveau sondage effectué auprès des agriculteurs sur les surfaces dédiées à chaque culture.

Alors que les abondantes précipitations du printemps aux États-Unis ont nettement retardé, voire parfois empêché complètement, les semis de maïs, les investisseurs ont accueilli avec beaucoup de scepticisme les précédentes estimations du ministère anticipant une hausse des surfaces dédiées au maïs. Ces délais dans les semis alimentent aussi les craintes de voir les récoltes de maïs et de soja, en retard de deux à trois semaines dans certaines zones par rapport à leur développement habituel, souffrir de gelées précoces en septembre ou octobre.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé vendredi à 4,2450 dollars contre 4,2750 dollars jeudi à la clôture (- 0,7 %). Le boisseau de blé pour livraison en septembre, le plus actif, a fini à 4,9600 dollars contre 4,9950 dollars la veille (- 0,7 %). Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, s'est établi à 9,0100 dollars contre 8,9975 dollars à la précédente clôture (+ 0,1 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous