; Les cotations US en difficulté face aux craintes de récession

Chicago Chicago plombé par les craintes de récession

Terre-net Média

Une activité portuaire décevante et un dollar au plus haut depuis deux décennies provoquent un retrait des cotations US.

Champ de blé tendreÀ la clôture de Chicago, lundi 26 septembre, le blé SRW à échéance décembre 2022 s'est dégradé de 22,5 c$/bu (environ 8,6 €/t), à 8,58 $/bu (328,4 €/t) (©Terre-net Média) Chicago a débuté sa semaine par un retrait appuyé du blé, du maïs et du soja. Les cotations américaines se trouvent en effet plongées en territoire négatif par la flambée du dollar, désormais installé sur des records en place depuis plus de vingt ans ! Les craintes de récession s’emparent en outre des salles de marché depuis l’annonce d’une nouvelle hausse des taux directeurs de la Fed.

Les inspections hebdomadaires de soja (258 kt) et de maïs (459 kt) dans les ports américains sont quant à elles retombées nettement sous les attentes du marché la semaine passée, accentuant ainsi un peu plus les préoccupations concernant la demande mondiale. Les inspections de blé ont en revanche atteint le consensus (520 kt).

Le marché américain se trouve également mis sous pression par l’avancée des récoltes de maïs et de soja.

À la clôture de Chicago, le blé SRW à échéance décembre 2022 s'est dégradé de 22,5 c$/bu (environ 8,6 €/t), à 8,58 $/bu (328,4 €/t). Le maïs à terme décembre 2022 s'est relâché de 10,5 c$/bu à 6,66 $/bu. La fève de soja à livraison novembre 2022 a baissé de 14.5 c$/bu, à 14,11 $/bu.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média