; Les risques de production poussent les prix à la hausse

Euronext Demande soutenue et risques de production poussent les céréales à la hausse

Terre-net Média

La demande internationale et les risques climatiques maintiennent les prix des céréales à la hausse.

Champ de bléLa situation en mer Noire apporte toujours autant d’incertitudes dans le marché. (©Pixabay)

Les prix des céréales européennes maintenaient une cadence haussière mercredi à la mi-séance sur Euronext. Le blé français continue notamment de s’imposer à l’international avec de nombreuses ventes enregistrées ces derniers jours vers la Chine et le Moyen-Orient. Les cartes météo annoncent par ailleurs un retour du temps sec et chaud aux US et en Europe de l’Ouest sur le début du mois d’août, ce qui risquerait de dégrader encore davantage les potentiels des cultures de printemps.

La situation en mer Noire apporte en outre toujours autant d’incertitudes dans le marché. La Russie annonce désormais être prête à revenir sur l’accord permettant la reprise des exportations ukrainiennes de grains si les freins aux exportations russes n’étaient pas rapidement levés. Les récents bombardements russes sur les infrastructures portuaires du Sud de l’Ukraine ont également renforcé les nombreux doutes quant à la possible exploitation d’un corridor sécurisé à court terme.

Peu avant 14h00, le blé Euronext à échéance décembre 2022 augmentait de 5 €/t, à 331.75 €/t, tandis que le contrat septembre 2022 montait de 3.75 €/t, à 348.25 €/t. Le maïs Euronext à livraison novembre 2022 grimpait de 7.25 €/t, à 323.75 €/t, le terme août 2022 grossissait de 13.25 €/t, à 362.50 €/t.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média