Céréales Des cours européens trop tranquilles

Afp

Paris, 27 mai 2014 (AFP) - Les prix des céréales poursuivent leur repli mardi sur le marché européen en l'absence de stress majeur sur les cultures de blé et de maïs dont les récoltes s'annoncent en quantités satisfaisantes.

Pour Damien Vercambre, de la société Inter-Courtage, « il faudra attendre le réveil des traders américains » et l'ouverture de la séance à la bourse de Chicago en début d'après-midi, restée fermée lundi en raison du Memorial Day. Les prix des deux céréales sont en train de retrouver des niveaux proches de mi-février-début mars, notent les analystes d'Agritel. Et même les incertitudes en Ukraine semblent avoir été gommées par l'élection du nouveau président, malgré les violents combats dans l'Est et le renvoi sine die de toute rencontre avec les autorités russes.

Les conditions climatiques sont rassurantes aussi bien du côté des Etats-Unis où les pluies sont arrivées sur les Etats du sud et en Europe. La situation reste cependant à surveiller sur le bassin mer Noire et en Russie « car les pluies sont désormais nécessaires dans plusieurs régions » estime Agritel. Damien Vercambre met cependant en garde contre un « un excès de pluie (qui) viendrait perturber le début des récoltes de blé d'hiver au Texas et en Oklahoma » et abaisser la qualité des blés en France. « Pour le moment la qualité est là » rassure-t-il, mais trop de pluie au moment de la floraison, comme l'an dernier sur la Marne et les Charentes, abaisse la teneur en protéines et fait courir le risque de maladie comme la fusariose, un champignon qui provoque l'apparition de mycotoxines et rend le blé impropre à la consommation.

A la mi-journée sur Euronext (13h, 11h05 GMT), la tonne de blé perdait 1,50 euro à 191,25 sur l'échéance de novembre et 2 euros sur celle de janvier à 191,25 euros également dans un marché très actif avec plus de 15.500 lots échangés. Le marché du maïs était quant à lui bien plus calme et hésitant : le prix restait inchangé pour les achats de juin à 174,50 euros la tonne et baissait d'un euro pour ceux d'août, à 179,25 euros. Moins de 1.200 lots avaient changé de mains.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous