Chicago hebdo En pleines moissons, maïs, blé et soja en ordre dispersé

AFP

Les cours du maïs ont légèrement progressé tandis que ceux du blé et du soja ont un peu reculé cette semaine à Chicago dans un marché se concentrant sur les moissons en cours aux États-Unis.

Récolte maïs grainLe ministère américain de l'agriculture a révisé à la baisse son estimation de production de maïs US. (©Watier visuel)

Principal événement de la semaine, la diffusion jeudi du rapport mensuel du ministère américain de l'ariculture sur l'offre et la demande de produits  agricoles (Wasde) a surpris les acteurs du marché en faisant part d'une révision à la baisse des estimations sur le rendement du maïs. Les cours de la céréale ont dans la foulée bondi. Les estimations sur le rendement du soja ont pour leur part été relevées, mais moins qu'attendu par les analystes. Du côté du blé, le ministère de l'agriculture (USDA) a révisé à la baisse ses prévisions de production en 2018 pour l'Australie et la Russie, deux exportateurs majeurs sur le marché mondial. Les autorités ont toutefois aussi relevé les prévisions de stocks de fin de campagne aux États-Unis.

Les acteurs du marché ont également beaucoup surveillé la météo cette semaine, s'interrogeant sur l'impact des épisodes pluvieux, voire neigeux, sur les moissons. Selon un rapport diffusé en début de semaine, ces dernières sont toujours dans les temps. Mais plusieurs observateurs s'attendent à ce qu'elles aient pris un retard important au cours des derniers jours pouvant se traduire par une baisse de la qualité. « Entre la météo et le rapport Wasde, le marché est en train de réaliser que les récoltes ne vont probablement plus grossir, qu'elles pourraient être même un peu moins abondantes que prévu », a souligné Michael Zuzolo de Global Commodity Analytics.

Les négociations entre les USA et la Chine impactent aussi les marchés agricoles

Dans ce contexte, les investisseurs porteront selon lui une attention particulière à la diffusion lundi du rapport hebdomadaire sur l'avancée des moissons. « Les chiffres alerteront peut-être sur le fait qu'il y a encore beaucoup de boisseaux de maïs et de soja qui n'ont pas été moissonnés et qui doivent encore entrer dans la chaîne d'approvisionnement », a-t-il souligné.

Les acteurs du marché seront aussi sensibles à toute avancée dans les discussions entre l'administration américaine et la Corée du Nord. « Si on progresse dans les négociations avec Kim Jong Un sur la dénucléarisation, cela pourrait faciliter les discussions avec la Chine », a indiqué M. Zuzolo. D'autant plus que le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping pourraient se rencontrer lors du prochain G20, fin novembre à Buenos Aires. Or tout apaisement des tensions commerciales entre les deux pays serait bienvenu par les agriculteurs américains, qui pâtissent particulièrement de la mise en place par Pékin depuis juillet de taxes élevées sur les importations d'oléagineux américains.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, contrat le plus échangé, a terminé vendredi à 3,7375 dollars contre 3,6825 dollars vendredi dernier (+ 1,5 %). Le boisseau de blé pour décembre a fini à 5,1725 dollars contre 5,2100 dollars il y a une semaine à la clôture (- 0,7 %). Le boisseau de soja pour novembre, également le contrat le plus échangé, a fini à 8,6750 dollars contre 8,6900 dollars une semaine auparavant (- 0,2 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous