Céréales Grand calme sur le marché européen

Afp

PARIS, 26 mars 2014 (AFP) - Les cours des céréales européennes étaient quasi stables mercredi à la mi-journée, dans un marché très calme, sans nouvelles informations sur la crise ukrainienne ou la météo.

« Les céréales marquent une phase de stabilisation dans un contexte où la situation en Ukraine reste inchangée et la situation climatique demeure stable même si les pluies restent pour l'heure assez faibles », notamment aux Etats-Unis, résume le cabinet Agritel dans une note.

Pour le blé, si quelques pluies sont annoncées sur les régions productrices américaines, touchées par la sécheresse, « le potentiel de baisse apparaît limité sur ce marché où l'importance des flux sur la scène internationale continue de soutenir les cours », estime le cabinet.

Sur Euronext vers 12h30 (11h30 GMT), la tonne de blé perdait 75 centimes sur l'échéance de mai à 212,25 euros et 25 centimes sur celle de novembre à 205,50 euros, dans un faible volume d'échanges de moins de 3.000 lots. Au même moment, le maïs gagnait 25 centimes sur l'échéance de juin à 186 euros et restait stable sur celle d'août à 191 euros. Moins de 300 lots avaient changé de main.

Sur ce marché du maïs, « les opérateurs sont désormais dans l'attente du rapport des intentions de semis aux Etats-Unis publié par l'USDA », le ministère américain de l'Agriculture lundi prochain, souligne Agritel.

En France, on surveille la réaction des cultures de blé aux gels matinaux annoncés pour ces jours-ciLa température de - 4°C « est le seuil de tolérance » au froid, rappelle Damien Vercambre, de la société Inter-Courtage.

Jeudi, « quelques affaires » pourraient être faites entre la France et l'Algérie sur du blé, estime Edward de Saint-Denis, de la société Plantureux et Associés.

Enfin en Ukraine, le nouveau ministre de l'Agriculture « va rencontrer les autorités chinoises afin de trouver un terrain d'entente dans le dossier de fourniture de maïs contre un prêt financier », affirme Inter-Courtage.

En France, sur le marché de gré à gré, le prix du blé était en baisse et celui du maïs inchangé par rapport à la veille.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous