Chicago Hausse des prix du maïs et du blé en prévision d'une demande forte

Afp

Les prix du maïs et du blé ont fortement augmenté mardi à Chicago après la publication du rapport mensuel du département américain de l'Agriculture qui table sur une demande plus forte pour les deux céréales.


Les hausses des estimations de production de l'Usda ont été éclipsées
par le relèvement des prévisions de demande pour les exportations.
(© Terre-net Média)

En ce qui concerne le maïs, il était attendu que l'Usda relève ses estimations de production et de surfaces cultivées, à la suite du rapport sur la répartition des surfaces publiés fin juin qui avait provoqué une chute des prix. « Mais cela a été éclipsé par le relèvement des prévisions de demande pour les exportations, en partie lié aux ventes récentes faites à la Chine, mais aussi au pronostic de baisse des prix qui favorise la production d'éthanol », a expliqué Bill Nelson, de Doane Advisory Services.
L'Usda a relevé ses chiffre pour les exportations américaines à 48,26 millions de tonnes (Mt) contre 45,72 Mt. Les importations chinoises ont été revues en hausse de 1,50 Mt par rapport au mois de juin, passant de 0,5 Mt à 2 Mt.

La prévision d'un temps sec et chaud a participé à soutenir les prix du maïs

Ces chiffres ont fait bondir les prix du maïs alors que, malgré la hausse des prévisions de production, les stocks finaux restent inférieurs à 1 milliard de boisseaux aux Etats-Unis, a ajouté l'analyste. Le rapport a également dopé les prix du blé, malgré là encore un relèvement des prévisions de stocks. « Une demande à l'exportation depuis les Etats-Unis revue en hausse pour la campagne 2011/2012, liée à une baisse de 3,5 millions de tonnes de la production canadienne (...), ramène le rapport entre l'offre et la consommation à 28 % pour les Etats-Unis contre 30 % dans le rapport de juin », ont souligné les analystes de Morgan Stanley.

Enfin pour le soja, le rapport s'est révélé très proche des attentes, avec un recul de la production et des stocks de soja aux Etats-Unis pour la campagne actuelle, accompagné d'une baisse des prévisions d'exportations. Mais le marché du soja a profité de prévisions météorologiques peu clémentes pour les cultures dans les jours à venir. La prévision d'un temps sec et chaud a également largement participé à soutenir les prix du maïs, première culture concerné par la vague de chaleur anticipée pour la deuxième partie du mois de juillet, période de production des graines pour la récolte de l'année prochaine.

Sur le Chicago Board of Trade, le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en septembre a bondi de 21 cents à 6,64 dollars, soit plus de 3%.
Le boisseau de blé à échéance identique a grimpé de 32,75 cents à 6,72 dollars, ou plus de 5%.
Le contrat de soja à échéance novembre a fini en hausse de 11,25 cents à 13,5825 dollars.

Retrouvez les cours des matières premières agricoles sur l'Observatoire des marchés.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Contenu pour vous