Commercialisation des grains Jeudy SAS lance Boursagri, site web de vente entre agriculteurs et acheteurs

Terre-net Média

Le négoce agricole Jeudy SAS, implanté dans le centre de la France, lance Boursagri, une plateforme en ligne de commercialisation des grains, permettant aux agriculteurs de vendre leurs lots physiques.

Les dirigeants du négoce Jeudy SAS se lance dans la commercialisation des grains via internet, avec une plateforme web baptisée Boursagri.Les dirigeants du négoce Jeudy SAS se lancent dans la commercialisation des grains via internet, avec une plateforme web baptisée Boursagri. (©Terre-net Média) Jeudy SAS, négoce agricole spécialisé dans l’appro et la collecte de céréales, implanté depuis 90 ans au centre de l’Allier et rayonnant dans l’Allier, la Nièvre, le Puy-de-Dôme et le Cher, lance Boursagri, « une place des marchés physiques en ligne ».

« Le principe est totalement inédit et extrêmement novateur. C’est un dérivé de la philosophie du Matif, le marché à terme, expliquent les dirigeants, Gilles Jeudy et son fils Raphaël. Le Matif est une place des marchés « papier », virtuelle, où des lots de blé, maïs ou colza sont proposés à la vente et à l’achat. Quand, sur le Matif, une offre et une demande sur un même produit et une même échéance correspondent, il y a matching entre les deux et l’opération est conclue. Le Matif est totalement transparent et égalitaire entre vendeurs et acheteurs ; c’est ce que propose Boursagri, mais en ligne et pour des lots physiques réels. »

La plateforme en ligne Boursagri concerne des lots de 30 t pour les espèces cultivées suivantes : blé fourrager, blé meunier, colza durable, colza non durable, orge brassicole, orge fourragère, maïs, féverole, avoine noire, avoine blanche, pois, sarrasin, seigle, soja, triticale. « L’inscription y est gratuite, ainsi que le dépôt d’un ordre de vente et/ou d’achat. »

« Tout organisme stockeur (OS) souffre aujourd’hui dans le métier du commerce des céréales, pour plusieurs raisons : coûts structurels des silos, des camions et des équipements de stockage-triage, faiblesse des cours depuis plusieurs campagne, augmentation importante de la taille des exploitations agricoles, développement des ventes directes entre agriculteurs et fabricants d'aliments du bétail ou meuniers... », justifie Gilles Jeudy. « L’ensemble de ces causes nous a poussés à développer et proposer ce nouveau service. »

Faire « matcher  » directement les agriculteurs vendeurs et les acheteurs

Concrètement, comment ça marche ? « Le vendeur, un agriculteur d’Issoudun, par exemple, dépose sur Boursagri une offre de vente : récolte 2018 pour 1 camion d’orge fourragère aux normes, à charger sur Issoudun entre le 1er septembre et le 31 décembre 2018. Le prix-pivot souhaité par le vendeur est de 185 €/t, base juillet 2018 », expliquent les fondateurs. « L’acheteur, un fabricant d’aliments du bétail du Cher, souhaite acheter 5 camions d’orge de mouture aux normes, récolte 2018 à un prix pivot de 185 €/t base juillet 2018, à charger dans l’Indre, le Cher ou l’Allier, entre le 1er juillet 2018 et le 31 mars 2019. »

L’acheteur et le vendeur ont les mêmes critères. Boursagri envoie alors par mail un contrat au vendeur, un autre à l’acheteur. Les Établissements Jeudy SAS, via la plateforme Boursagri, achètent au vendeur un camion au prix d’achat de base, et le revendent au fabricant d’aliment. « La rémunération de notre interface sera modeste et plafonnée », assure Raphaël Jeudy.

Les fondateurs ont « volontairement décider d’inclure les courtiers dans leurs projets ». « Un espace spécialement conçu pour les courtiers leur permettra de pérenniser leurs activités sur la plateforme. S’il y a un courtier entre Boursagri et l’acheteur, nous le rémunèrerons par un pourcentage de courtage » précise Gilles Jeudy.

Le site www.boursagri.com est ouvert depuis le 8 août 2018, pour permettre aux agriculteurs de s’y inscrire. La plateforme sera activée début novembre 2018. En attendant, les dirigeants du négoce comptent promouvoir leur nouveau service à Innov- Agri en septembre et au Sommet de l’élevage début octobre.

Raphaël et Gilles Jeudy, les dirigeants du négoce agricole éponyme, basé dans l'Allier et rayonnant sur quatre départements du centre de la France. Raphaël et Gilles Jeudy, les dirigeants du négoce agricole éponyme, basé dans l'Allier et rayonnant sur quatre départements du centre de la France. (©Ets Jeudy)

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous