Exportations agroalimentaires L'excédent continue de fondre

AFP

Paris, 12 avr 2016 (AFP) - L'excédent des échanges agroalimentaires, l'un des points forts du commerce international de la France, a continué de se dégrader en février pour toucher son plus faible niveau cumulé sur deux mois depuis 2010, selon le ministère de l'agriculture.

A 669 millions d'euros, l'excédent est en baisse de 166 millions comparé à février 2015, principalement en raison de la hausse des importations de plus de 6 % avec l'Union européenne comme avec le reste du monde, selon le bulletin statistique Agreste du ministère, publié mardi. En cumul sur deux mois depuis le début de 2016, l'excédent atteint 1,165 milliard d'euro, le plus faible niveau pour la période janvier-février depuis 2010 (959 millions).

L'excédent de produits agricoles bruts (276 millions) est en repli sur un an de 106 millions comparé à février 2015, surtout avec les pays tiers (- 102 millions) : cette baisse est imputable principalement aux ventes de blé (à 99 millions, elles se contractent d'un tiers), en recul en valeur du fait de l'effondrement des cours, comme en volume (- 21 %).

Hausse des importations de soja et de fruits

Agreste nuance cependant en rappelant que les ventes de blé aux pays tiers en février 2015 avaient été « historiquement élevées ».

Mais les importations de produits bruts dont le soja (+ 100 %) ont progressé de 69 millions d'euros (+ 6,1 %) ainsi que les achats de fruits (+ 32 %, avocats et mandarines).

Les achats de produits transformés ont également pesé lourd sur l'excédent, progressant de 179 millions (+ 6,3 %) par rapport à février 2015, en particulier dans les bières et le vin d'Italie ou du Portugal (respectivement, + 22 % et + 16,6 %).

Dans le même temps, les exportations enregistraient une hausse de 119 millions, surtout grâce aux expéditions de boissons alcoolisées vers les Etats-Unis et de vins vers la Chine. Les exportations de produits agricoles et agroalimentaires transformés, dont les vins et spiritueux, représentent le deuxième secteur d'exportation français derrière l'aéronautique (Airbus).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous